Catégorie Job

La Quincaillerie, agence de com’ des TPE-PME

La Quincaillerie

Après une première rencontre, on se dit que ces trois jeunes hommes seront à la tête d’une des plus grosses agences de com’ d’ici 10 ans.

En les connaissant mieux, l’intuition se renforce !

Eux, ce sont Louis Boulagnon,  Hugues Marchal et Maxence Wyts, fondateurs de « La Quincaillerie ». La Quincaillerie, un drôle de nom pour une agence,  mais en creusant leur concept, ce nom revêt tout son sens et son bien-fondé.

Avec un arc de compétences vaste et complet, la Quincaillerie se veut l’agence accompagnatrice des entrepreneurs. A l’image d’une quincaillerie au coin de la rue, les petites et moyennes entreprises tels que les artisans, les magasins, blogueurs, restaurants ou start-ups présentent leurs problématiques à Louis, Hugues et Maxence qui leur apportent leurs meilleures solutions.

Leurs rayons ?  

Web et digital

Communication

Commercial

 

Leurs outils ?

Sites web sur mesure, vitrine et e-commerce, réseaux sociaux, production de contenus, community management, animation, infographie, articles de blogs, supports de communication, acquisition-fidélisation, et là je ne cite que la partie émergée de leurs propositions.

 

Leur savoir-faire ?

Forts de leurs 3 cursus différents mais complémentaires (Mines, ISCOM et Montpellier Business School), nourris de leurs premières expériences sur le terrain,  au cours de stages et surtout d’une précédente collaboration au sein de la webradio ExtraDance pendant leurs études, nos 3 mousquetaires 2.0 ont déjà traités près de 200 projets pour une centaine de clients.

A chaque fois, une problématique différente à laquelle ils ont répondu par un « outillage » pensé, calibré et adapté.

Une capacité d’adaptation s’alimentant notamment de leur veille permanente quant aux évolutions et nouveautés d’un champ d’activité – la « vaste Communication » – en constante transformation. Apanage de la jeunesse peut-être, que de savoir rester en permanence aux aguets ?!

L’équipe de La Quincaillerie

 


Pour aller plus loin dans votre découverte de ce trio de choc => rencontre !

TTLB : Tout d’abord, quelle est votre moyenne d’âge ?

La Quincaillerie : Notre moyenne d’âge est de 20 ans, nous suivons tous actuellement l’un des programmes Master de nos écoles respectives pour parfaire nos connaissances et compétences.

TTLB : C’est peu ! Avantage ou inconvénient pour vos clients ?

La Quincaillerie : C’est tout simplement notre atout phare que nous ne cessons de mettre en valeur. Nous ne souhaitons pas travailler avec des grands comptes, sous-traitant une partie de leur communication.
En effet, nous travaillons avec des entrepreneurs qui nous écoutent et nous font confiance car nous promouvons un savoir-faire mais aussi des suggestions d’idées tendances pour chaque projet selon la cible définie.
C’est assez amusant : notre âge nous rend même parfois encore plus crédible, c’est donc typiquement notre point fort.

 

TTLB : Citez-nous un exemple d’utilisation optimale de vos compétences complémentaires

La Quincaillerie : Nous aimons accompagner des entrepreneurs de A à Z. Souvent, nos entrepreneurs arrivent avec un projet et une compétence bien particulière : celle de leur domaine d’action. Mais ils ne savent pas forcément comment communiquer ou commercialiser de manière efficace.

Prenons un seul exemple pour le démontrer, celui d’un restaurant ouvert en mars dernier. Le restaurateur est venu à notre rencontre grâce à une recommandation de l’un de ses amis entrepreneurs et nous a fait confiance pour sa communication et l’infrastructure technique.

Nous l’avons accompagné sur la conception de son logo, de ses dépliants et menu ainsi que sur la création de son site web avec système de commande intégré. Nous avons également pris en charge la mise en route de son logiciel de caisse avec une connexion au site web. Le restaurateur nous a fait confiance sur la partie téléphonique, en partenariat avec OVH Télécom, nous avons développé tout un système de standard téléphonique avec musiques personnalisées.

 

TTLB : Physiquement, où se trouve l’agence  ? Vous déplacez-vous facilement dans toute la France ?

La Quincaillerie : Pour limiter les coûts, nous n’avons pas (encore) de locaux pour travailler ou accueillir nos clients ! C’est pourquoi nous nous déplaçons, partout, chez nos clients. Par exemple, Maxence prend l’avion à la fin du mois pour le Portugal, afin de rencontrer l’un de nos clients.

En interne, nous avons élaboré de nombreux process pour casser cette barrière du télétravail et afin d’être tout autant efficace, voire plus ! Nous nous voyons très souvent entre associés et nous nous téléphonons chaque jour.

 

TTLB : Quelle est votre valeur ajoutée par rapport à d’autres jeunes agences ?

La Quincaillerie : Nous dirions que notre activité étant spécialisée dans l’entrepreneuriat, nous conseillons toujours l’entrepreneur pour qu’il investisse le mieux la part de son  budget qu’il souhaite dédier à la communication. La partie consulting fait réellement partie de notre offre quels que soient le projet et le budget.

 

TTLB : La qualité principale de chacun d’entre vous ?

La Quincaillerie :

Louis a de la patience pour supporter les demandes de Maxence et Hugues. Voilà sa plus grande qualité ! Plus sérieusement, Louis est très méthodique ce qui lui permet de répondre aux demandes des clients de manière très précise en fournissant un codage toujours très propre et lisible par tous (enfin, pour ceux qui le comprenne 😏)

 

 

 

Maxence est connu dans l’équipe pour son organisation. Il adore mettre en place des process pour ne rien oublier des commandes des clients et pour mieux manager l’équipe. L’organisation nous permet de gagner en efficacité et donc en satisfaction client, notre objectif premier.

 

 

Hugues est le créatif de la bande (c’est à la fois sa fonction mais aussi sa grande qualité, ce qui est très pratique), en termes de communication mais aussi dans la vie en général. Sa principale activité au sein de l’agence est de définir la stratégie de communication de nos clients, et de la mettre en application à travers tous les supports.

 

TTLB : Le principe à ne jamais perdre de vue pour bâtir une communication pérenne ? Le mot ou l’idée préconçue à bannir ?

La Quincaillerie : Le secret est de rester naturel afin de construire une marque, n’essayez pas d’en faire trop ! Mais surtout, le plus grand secret est de se fixer une ligne et de la garder, afin que votre image de marque soit ancrée dans votre stratégie. Ainsi, vous serez sûrs que vos clients vous reconnaîtront en un coup d’œil !

Enfin, il est important de retenir que la communication touche chaque aspect d’une entreprise. Toute caractéristique d’une entreprise doit refléter la stratégie de communication établie.

 

Concrètement, des entreprises accompagnées par La Quincaillerie :

 

 

La Quincaillerie n’a pas conçu la structure du blog Top-Topic, mais m’a aidée ensuite pour des améliorations visuelles et de fonctionnalité.

Et vous savez-quoi ? Ils sont tellement à l’écoute qu’ils m’ont fait des tutos pense-bête pour m’en sortir seule dans les manips à effectuer de temps en temps.  Sympa non ?

Une équipe à suivre et à qui faire confiance

Contact :

la-quincaillerie.fr
+33 9 72 62 83 05
bonjour@la-quincaillerie.fr

 

Focus sur le coaching

Qui n’a pas entendu parler de coaching au cours des derniers mois ?
Pour y voir un peu plus clair dans ce vaste domaine qui s’immisce dans toutes les sphères, de l’école au couple en passant par le bureau ou le sport, j’ai choisi d’interroger une professionnelle qui aborde pour nous le coaching en développement personnel.

Rencontre avec Philippine de Maistre, du cabinet PhM Coaching et Potentiels (Paris)

Philippine de Maistre Coach en développement personnel – Cabinet PhM

 

TTLB – C’est quoi le coaching ?

Difficile à définir, le mot de coaching ou de coach est utilisé à plusieurs sauces !

Je vais me contenter de donner ma vision du coaching et essayer de définir ce que je fais. => Je propose du coaching « classique », par exemple pour des problèmes de confiance en soi, de gestion du stress ou de gestion des émotions.

=> Et je propose des bilans de potentiels, qui permettent de découvrir ses potentiels forts (ses ressources), soit dans le cadre d’une orientation scolaire/professionnelle, soit dans le cadre d’un bilan de compétences

Avant tout, démarrer un coaching c’est ouvrir un espace, un temps où le coaché va se poser, et paradoxalement cet « espace de pause » va devenir un espace de changement. 

 

TTLB – Alors, avec un coach, on peut amorcer un changement ?

Oui, et même plus que de l’amorcer, le coaché va se mettre en Action.

Revenons au point de départ : une envie, un souhait de changer quelque chose dans sa vie. Un truc énerve, la personne n’arrive pas à réaliser quelque chose, elle a envie d’améliorer, de modifier un état.

De temps en temps une personne peut venir me voir parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas, mais elle ne sait pas vraiment pourquoi elle vient !

Mon travail est de bien comprendre la situation de la personne. Je suis complètement tournée vers elle, son monde, sa façon de percevoir les événements, les personnes de son entourage…

Ensuite j’analyse la demande pour aider la personne à définir son objectif et lui permettre d’amorcer le changement souhaité.

 

TTLB -Donnez-vous des conseils ?

Non ce n’est pas mon rôle, c’est la grande différence entre un consultant et un coach.
Le coach est là pour aider la personne à identifier ses propres ressources. C’est à partir de ses ressources que la personne se mettra en action. Je suis d’ailleurs toujours émerveillée par les solutions, les idées qui émergent.

Une solution farfelue « a priori » pour moi ne le sera pas du tout pour quelqu’un d’autre. D’où l’importance de ne surtout pas donner de conseils.

 

TTLB – Finalement vous travaillez l’atteinte d’un objectif…

Exactement.

Attention vous ne changerez pas les autres… sans doute le plus difficile à accepter. En revanche, en modifiant une façon de faire, en comprenant un ressenti par rapport à tel ou tel événement ou en prenant conscience d’une croyance liée à une éducation, une histoire personnelle … bref en prenant du recul par rapport la situation vécue, le changement pourra avoir lieu.

 

TTLB – Coach ou psy … ?

Tout dépend de ce que souhaite faire la personne en demande.

Si on veut être synthétique, le coach va travailler essentiellement sur le « Comment … je vais faire pour changer », ce qui ne l’empêche pas de comprendre « pourquoi la personne a vécu tel ou tel événement ? se comporte ainsi etc… ».

Encore une fois le coach est orienté sur l’Action.

 

TTLB – Les coachs sont nombreux, comment choisir et pourquoi vous choisir par  exemple ? Avez-vous des spécificités ?

Oui nous sommes nombreux à exercer. Plusieurs critères peuvent rentrer en ligne de compte, formation et parcours du coach, modalités (lieu, tarif, fréquence …). Dans tous les cas un contrat doit vous être proposé.

De mon côté, à partir d’un premier entretien, j’établis toujours une convention qui définit l’objet du coaching, les modalités pratiques du coaching, le nombre de séances prévues et les devoirs du coach et du coaché.

Pour que la relation avec ce dernier se passe bien, j’ai besoin de définir un cadre rassurant pour les deux parties.


TTLB – Je crois que vous faites aussi de l’orientation professionnelle ?

Oui, je me suis formée à la méthode Potentialis qui permet d’identifier les potentiels d’une personne en vue de l’aider à trouver une voie professionnelle.

Très adapté pour les jeunes à partir de 15-16 ans qui ne savent pas trop vers quelles études s’orienter, le bilan Potentialis est aussi utilisé dans le cadre d’un bilan de compétences pour des professionnels.

Avec cette méthode la personne identifie ses potentiels forts.
 

TTLB – Qu’est-ce qui vous fait le plus plaisir dans votre activité de coach ?

Ouvrir le champ des possibles. Permettre aux personnes que j’accompagne de se rendre compte qu’elles peuvent aller au-delà des limites qu’elles s’étaient fixées.

Redonner confiance à la personne, redonner du plaisir, de la joie dans sa vie quotidienne. C’est une grande joie pour moi. 

 

TTLB – Enfant, quel métier vous attirait ?

J’étais attirée par les métiers de la publicité, car une de mes sœurs travaillait en agence, et cela me faisait rêver. Plus maintenant !

TTLB – Avez-vous un adage, un mantra de prédilection ? 

Toute chose est possible si l’on y croit. Je le vérifie souvent en coaching, et pour moi aussi !

TTLB – Quel meilleur conseil professionnel vous a-t-on donné ?

« Don’t kill it, mend it ! » un prof de stratégie publicitaire d’HEC nous le disait souvent ! Autrement dit – ne dis pas non, ne critique pas sans apporter d’améliorations, de propositions.
La critique est aisée… mais il est plus constructif et plus difficile de proposer des solutions.

 

TTLB – Une astuce de maman pour gagner du temps à partager avec Top-Topic ?

J’utilise beaucoup internet pour rechercher des idées (Top-Topic bien sûr, Facebook…), des bons plans, surtout pour l’organisation des vacances de mes enfants, des activités extra scolaires….

Je ne me passerai pas de mon agenda Google ni de mon téléphone portable !

Mes applis préférées : Whatsapp quand le réseau 3G ne fonctionne pas – notamment en vacances, Facebook pour suivre l’actualité des uns et des autres (surtout les amis ou coachés qui lancent leur activité), Linkedin (pour la sélection faite par mes contacts d’articles intéressants), Ratp, Autolib bien sûr !

Je profite des temps de transport pour aller au travail pour régler tous les problèmes d’organisation de la famille, cela me libère du temps le soir pour jouer de la guitare ou profiter d’autres activités.

Je fais le marché des produits frais le dimanche auprès de producteurs – et limite au maximum mon temps en supermarchés – pas plus d’une heure par semaine ! Je préfère des produits simples mais bons, je n’achète plus de plats tout préparés mauvais pour la ligne et assez chers !

TTLB – Merci Philippine. Me voici plus éclairée en la matière, et j’espère que mes lecteurs en auront appris plus s’ils souhaitent faire appel aux services d’un coach pour leur développement personnel / professionnel, ou l’orientation de leur enfant.

 

Philippine de Maistre                  
PhM Coaching et Potentiels        

contact@phmcoachingetpotentiels.fr
26 rue Claude Lorrain – 75016 Paris
06 79 10 72 73

. Coach praticien senior et Technicien PNL – Ecole Française de Coaching – MHD Paris
. Opératrice Potentialis – Mm2i Lyon

. Master Management des Systèmes d’Information – IAE Paris
. Master en Communication – HEC Paris
. Maîtrise de Gestion – Université Paris Dauphine

Emmanuelle Hubert, Commissaire-Priseur

Ce billet lance un nouveau volet de Top-Topic, « Focus sur… » dans lequel j’essaierai de mettre en lumière des métiers et/ou personnalités à découvrir ou à connaître mieux.
Aujourd’hui, il s’agit d’Emmanuelle Hubert, commissaire-priseur à Paris
Au delà de l’intérêt de son métier, je vous invite vivement à faire appel à elle si vous souhaitez avoir l’avis d’un professionnel sérieux pour estimer vos « trésors » (non, pas vos enfants !). 
Solaire et d’une approche très agréable, Emmanuelle est pédagogue et sait prendre son temps sans en faire perdre. 

Focus sur la profession de commissaire-priseur

A la fois juriste et historien d’art, le commissaire-priseur multiplie les casquettes et doit savoir avant tout repérer L’Objet, le Tableau, le Meuble ou le Bijou qui affolera les enchérisseurs lors de la vente.

Car qui dit commissaire-priseur, dit marteau et vente aux enchères : si je vous dis Christies, Sotheby’s, vous pensez salles des ventes prestigieuses, et œuvres d’art à plusieurs zéros ….

La vente aux enchères

Plus franco-français, l’hôtel des ventes de Drouot à Paris organise chaque jour plus d’une dizaine de ventes aux enchères en simultané. Chaque œuvre qui passe entre les mains d’un commissaire-priseur, est estimée, parfois expertisée par un spécialiste de l’œuvre ou de l’artiste, cataloguée et présentée lors d’une vente aux enchères pour le compte du vendeur. Le propriétaire de l’objet qui a demandé une estimation reste en effet propriétaire de son bien jusqu’à l’adjudication lors de la vente, en d’autres termes au tombé du marteau, le fameux « adjugé vendu »!

Le commissaire-priseur n’est donc jamais propriétaire des biens qu’il présente lors de ses ventes mais seulement « mandataire » de son vendeur, en quelque sorte intermédiaire entre ce dernier et l’acquéreur.

L’estimation  

Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à lui quand vous avez besoin de connaître la valeur d’un bijou, d’un tableau ou autre objet d’art, par simple curiosité ou réelle envie de vendre. L’estimation verbale que le commissaire-priseur vous donne est gratuite et ne vous engage à rien !

Emmanuelle Hubert

Emmanuelle Hubert - Commissaire-Priseur

Emmanuelle Hubert – Commissaire-Priseur

Pour en savoir un peu plus j’ai interrogé Emmanuelle Hubert, commissaire-priseur à Paris, et qui a ouvert depuis la rentrée un nouveau bureau avenue Mozart , pour la maison de ventes aux enchères Ader-Nordmann, située au coeur de Drouot. Ader est une maison de ventes aux enchères très dynamique qui organise plus de 70 ventes aux enchères par an à Drouot dans toutes sortes de spécialité : bijoux et argenterie, tableaux modernes et contemporains, Arts décoratif du XXeme siècle, mobilier et objets d’art, arts d’asie, photographies….

Chaque jour, Emmanuelle reçoit dans son bureau du 16ème arrondissement ses clients pour leur demande d’estimation et d’expertise, que ce soit dans le cadre d’une succesion ou seulement pour avoir une idée du tresor qu’ils détiennent peut-être chez eux !
Elle se déplace également sur rendez-vous pour effectuer un inventaire de l’ensemble des meubles et tableaux …

Entretien

TT : Emmanuelle, quel metier rêviez-vous d’exercer quand vous étiez enfant ?
EH : Chercheur d’or ! Non comme toute petite fille, je voulais être danseuse étoile, clown dans un cirque, trapèziste ou vétérinaire pour soigner les éléphants…

TT : Quel facteur vous a fait devenir CP ?
EH : A la fois les hasards des rencontres et bien sûr, ce serait mentir que de ne pas dire l’héritage familial ! Famille de juriste et d’artistes, j’ai, je pense, trouvé le bon compromis !

TT : Quel meilleur conseil professionnel vous a t on jamais donné ?
EH : Dans ce métier, faire toujours confiance à sa premiere impression sur un meuble, un objet etc…

TT : Quel conseil donneriez vous à qqun qui voudrait embraser la prof de CP ?
EH : La curiosité, une véritable passion pour les objets, et l’art en général

TT : Une anecdote ? Avez-vous déjà trouvé un véritable trésor lors d’un inventaire ?
EH : Chaque CP a eu ou aura au cours de sa carrière son lot d’anecdotes plus ou moins tragico-comiques : certains se sont même fait séquestrés par des personnes chez qui ils venaient dresser un inventaire dans le cadre d’une liquidation judiciaire…..
Tout n est pas toujours glamour et paillettes ! 
Un commissaire-priseur  de mon entourage a eu quant à lui la chance de découvrir des lingots d’or dans la maison qu’il inventoriait…. 

E. Hubert en pleine expertise

Il ne faut jamais se fier au prestige de l’adresse….dans un appartement de prime abord modeste, on peut encore découvrir des trésors insoupçonnés de leur propriétaire…
J’ai ainsi eu l’heureuse surprise de trouver un très beau tableau d’un artiste étranger de la scène parisienne des années 50 chez mon gardien d’immeuble !

TT : Une astuce de maman pour gagner du temps dans le quotidien boulot-maison-enfants ?
EH : Septembre est le bon moment pour repartir sur de bons rails ! Mais j’ai décidé non pas de gagner du temps… mais plutôt de tenter de gagner en moments de qualité : rien de tel que la mise au vert, sans forcément aller loin de Paris : le Pré-Catelan, le Parc de Saint-Cloud…. autant d’endroits proches de chez moi qui permettent de se ressourcer et se retrouver avant de repartir pour une nouvelle semaine.
Je rêverai de gagner du temps en faisant mes courses sur le net…. mais je n’y arrive pas…. Je suis vraiment has been pour ça ! Et puis cela permet à mon homme de mettre un peu la main à la pâte le week-end (sourire)

 

Ader – Bureau Paris 16 – 20 avenue Mozart – 75016 Paris – 06 52 01 09 49 / 01 78 91 00 56

 

 

Ozzé Couture, nouvel acteur de la vente à domicile

Partant de mon billet sur  Simplissime Couture,  je vous fais part d’un nouveau mode d’apprentissage et partage de l’activité couture ==> Ozzé Couture. Je n’ai pas testé, ni en animatrice, ni en « hôtesse » ou participante, mais le concept est bien séduisant.

Avec Ozzé Couture, la Vente à Domicile évolue

Animatrice ? Hôtesse ? Oui car il s’agit de cours de couture et de vente de kits exclusifs et de produits de mercerie Ozzé Couture à domicile lors de réunions. La fameuse vente Tupperware ou Thermomix transposée au fil et à l’aiguille. Pas bête, surtout quand on voit l’essor que prend le Do It Yourself (DIY) et la recherche du convivial en ces temps un peu durailles. 

Après un premier atelier découverte, avec mise à disposition gratuite du matériel nécessaire à la réalisation d’un petit objet, les participantes sont invitées à suivre un programme de 13 cours techniques évolutifs, par modules de 3H, où chacune progresse à son rythme dans l’apprentissage de la couture à la main ou à la machine. Les modules sont à 20€ par participante + l’achat du kit nécessaire au suivi du cours, et éventuellement de produits de mercerie et de couture. L’hôtesse, chez qui se déroule l’atelier, est remerciée en bons d’achat sur le site Ozzé Couture, à hauteur du chiffre d’affaires réalisé chez elle ce jour là. 

Dès le 5ème cours, ce sont les patrons Burda Style, marque historiquement reconnue, qui sont utilisés. 

VDI pour Ozzé Couture :  une source de revenus

Ce qui m’intéresse dans le fait de présenter Ozzé Couture, c’est aussi de mettre en lumière la possibilité pour certaines d’y voir un nouvel acteur de la Vente à Domicile et d’y postuler.

Plus fun que le plastique de Tupperware, moins osé que le plastique des sex-toys dont à la Vente à Domicile cartonne, (le plastique qui cartonne, ah ah), et moins difficile que la V.A.D. de robots ménagers, se lancer en animatrice d’ateliers couture peut être un bon petit tremplin pour adopter le statut de Vendeur à Domicile Indépendant.
Pour son réseau Ozzé Couture recrute à partir de 18 ans jusqu’à 70, sous condition d’avoir déjà les compétences techniques requises en coupe, patrons, machine, toiles…

Les avantages du statut de VDI tels qu’énoncés par les animatrices :

. flexibilité du temps de travail, maîtrise des horaires et du lieu 
. valorisation des compétences
. ambiance de travail conviviale
. possibilités d’évolution
. rémunération proportionnelle au temps investi
. et pour les accidenté(e)s de la vie – maladie, divorce, décès d’un très proche…- un moyen de retrouver pas-à-pas un chemin professionnel, prouvant ses capacités à rebondir, (se) créer un réseau et une nouvelle source de revenus.

 

 

Ozzé Couture, c’est quoi ?

Ozzé Couture a été lancé en 2016 par le groupe franco-belge CTC (Creative Textile et Craft Group), qui à ce jour réalise 10 millions de chiffre d’affaires avec 30 salariés.
750 animatrices sont déjà sur le terrain pour les marques de matériel de loisirs créatifs Azza et Izzy by Azza. 

OZZE COUTURE, LA COUTURE FACILE A DOMICILE
www.ozzecouture.com
Facebook 

Et pour compléter ce dossier couture, mon billet sur Simplissime Couture (©Hachette Pratique)


 

Le Speakerphone SP 20 ML de Sennheiser

La VBI des assistantes

Cette semaine, un petit objet qui vous fera gagner des points auprès de vos équipes !

sp-20-ml-sennheiserQualifions le de Vraie Bonne Idée, objet nomade indispensable ou accessoire incontournable, le Speakerphone Sennheiser SP 20 ML offre une réelle solution pour faciliter la vie de ceux qui souhaitent téléphoner à plusieurs, dans le cadre du travail ou pour raisons personnelles. C’est un module d’audio-conférence compact et portable pour les groupes de 1 à 6 personnes.

Les professionnels partant en rendez-vous extérieur, munis de leur Speakerphone Sennheiser (11 x 3 cm, 210 grammes) n’ont pas à se soucier de trouver une salle de « conf call » ou un équipement dédié chez leur interlocuteur. Idem pour les reportings à faire vers le Siège, en équipe ou en individuel, lors de déplacements avec séance de travail à l’hôtel le soir. Oubliés les appels avec échos, bruits parasites et surchauffes organisés à l’arrache avec la fonction haut-parleur d’un smartphone.

Sennheiser est une référence historique en matière de son, qualité que l’on retrouve dans le SP20ML : clarté vocale, suppression d’écho, conversations plus naturelles et intelligibles, bruits parasites ambiants filtrés et full duplex audio (ce qui dé-jargonné veut dire que l’interactivité entre les participants est meilleure qu’avec un simple haut parleur, les voix circulent mieux).

 

Adaptable aux mobiles, PC et tablettes en user friendly

Sennheiser Speaker phoneL’interface est simplifiée pour conserver juste l’essentiel : prise d’appel, contrôle du volume et touche mute. Conçu pour fonctionner avec smartphones et tablettes, un simple câble jack 3,5 mm suffit à connecter le Speakerphone SP 20ML: aucune installation ni réglages ne sont nécessaires. Il est aussi muni d’un câble USB intégré pour l’utiliser avec ordinateur car il est compatible avec tous les logiciels softphone du marché (Skype Entreprise, Cisco, Ibm..). Sa recharge se fait aussi via le câble USB.

Les deux câbles bénéficient d’un enrouleur intégré.

A la maison aussi 

Sans dire qu’il est utile d’en acheter un pour usage domestique, je pense à l’inverse que personne équipée de son Speakerphone SP 20ML pour raisons professionnelles sera bien content de s’en servir pour écouter sa musique dans des conditions optimales, en  pause détente.

Points de vente 

Le Speakerphone de Sennheiser est disponible sur de nombreuses plateformes d’achat, pour un prix moyen de 160€ TTC. Il est livré avec une housse.

FNAC

OFFICE EASY

INMAC-WSTORE

 

 

 

FRICHTI, les livreurs de bonheur.

Logo Frichti

Pour le bureau ou la maison, en semaine ou week-end, FRICHTI !

En attendant de poster un billet à la mesure de Frichti (dont on n’a pas fini d’entendre parler, nombreux et grands sont leurs projets….), je vous dévoile déjà le code qui vous permettra de bénéficier de – 15 % sur toute commande, valable aussi bien sur Paris que Boulogne Billancourt et Issy-les-Moulineaux,

7J/J, de 10h30 à 15h30 et de 18h à 23h30frichti

FRICHTI<3TOPTOPIC

Voir les menus…. passer commande

Merci à la charmante équipe de Frichti de jouer le jeu avec Top-Topic !

Petit note à l’intention de mes lecteurs : les coursiers de Frichti sont tous plus gentils les uns que les autres. Perso je leur donne toujours une petite pièce, franchement ils méritent ce petit bonus. Même s’il faut descendre au pied de son immeuble réceptionner la livraison (sinon, ce ne serait pas 1.50€, restons logique) la qualité et le suivi des délais sont là.

frichti-2

 

Aamset, le prestataire informatique « tout confort »

J’en parle ou j’en parle pas ?…

d’AAMSET,  « mon » prestataire en installation / maintenance informatique et solutions Web, pour Mac et Pc ?

Cette société, basée à Paris et Grenoble – oui, désolée pour les personnes non concernées, et je sais bien que c’est forcément la majorité – est ZE prestataire dont on peut avoir envie de garder les coordonnées pour soi.

Mais oui, mais non. AAMSET fait justement partie de ces prestataires « dont le confort d’utilisation » a été une des motivations à créer ce blog destiné à partager les bons plans. Dont acte.

Adaptabilité

De l’achat de nos Mac ou PC (nous sommes hybrides au bureau, confort !!!)  en fonction de nos budgets, à leur livraison, installation, configuration, connexion aux réseau et  imprimantes, sauvegarde en ligne CrashPlan Proe, maintenance, je me repose sur leur professionnalisme, disponibilité et écoute.

Car il en faut  pour s’adapter à une société cliente essentiellement féminine, pas forcément très branchée informatique mais avec plein de desiderata subjectifs (« oui, mais ça va être beau quand même ? », « pour hier c’est possible ? »), d’oublis de mots de passe, de changement d’avis, d’achat d’applis qu’il faut ensuite adapter à la bécane,  et d’autres contingences sur lesquelles d’autres prestataires auraient été beaucoup moins patients et sympathiques.

Réactivité

Avec la prise en main à distance de nos ordis, AAMSET arrive en général à dépatouiller nos petits soucis dans l’heure. Si ce n’est pas possible, cette opération permet tout de même de voir ce qui ne va pas et déclencher l’intervention sur place adéquate.

Expérience  logo-aamset

Cerise on the cake, notre interlocuteur AAMSET dédié, ô génial Sébastien,  sait gérer et anticiper les éventuels manques d’autres de nos partenaires (notamment Orange pour ne pas les citer) pour nous éviter de grosses catas lors de nos réorganisations ou déménagements, déjà 2 en 6 ans… AAMSET existe depuis 2002 et son équipe est rodée aux scénarios possibles. De même il a su nous orienter vers le bon câbleur (Itc-Ariane Services) lorsqu’il a fallu agrandir toute la distribution informatique.

Hébergement

AAMSET c’est aussi de l’hébergement de serveurs, et je n’ai pas hésité une seconde pour y héberger Top-Topic plutôt que sur une grosse plateforme mutualisée et anonyme.  J’en ai profité pour m’appuyer sur l’expérience de Mathias pour monter ce blog, sans lui, je serais encore en train d’errer dans les méandres de WordPress, les codes sources et autres configurations barbares. 1000 mercis Mathias.

Ecléctisme des clients = expérience étendue

Attention, pas de copinage qui pourrait justifier ce billet, nous restons toujours dans un rapport très professionnel. Mais il est vrai que cette équipe m’a tellement apporté de confort d’esprit qu’un petit retour d’ascenseur gratuit me semble mérité. D’ailleurs, l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma ne s’y est pas trompé non plus, et a confié à AAMSET la gestion de la salle de presse pour la cérémonie des Césars 2016 ! Glamourous. Ce n’est qu’un exemple entre autres clients tous domaines, tels que Comme des garçons, l’Armée de Terre, l’Ecole Head, La Tour d’Argent, le Salon des Micro-entreprises… qui ont pu confier à AAMSET tout ou partie de leurs besoins informatiques, téléphoniques, d’hébergement et / ou de création ou refonte de site..

Késako ?

Dieu AamsetMais au fait, que veut dire AAMSET ? Bon l’explication est, elle, pas très glamour,  mais explicite : dans l’Egypte ancienne, le génie AAMSET protégeait les organes des défunts. Les réseaux informatiques étant l’organe vital des entreprises, la boucle est bouclée…

AAMSET – www.aamset.com

Paris 9ème – 01 55 73 21 50

                                                                  Grenoble – 04 76 01 03 76

Un doudou, un dossier, une paire de lunettes oubliés ? Couriier l’appli coursiers pour tous

COURIIER, le service personnel de livraison express par coursiers

Non, pas de faute à Couriier,  1 r et 2 i et c’est comme ça.

Pas d’erreur de frappe non plus aux tarifs et temps de livraison correspondant qui vont vous étonner.

Car je vais vous parler d’un service de coursiers à vélo, sur Paris et départemappli couriierents 92, 93, 94 (extension à venir),  dont j’ai déjà testé les services plus d’une fois, à titre perso ou pro, et dont l’efficacité est à la mesure de la promesse et de l’attente.

 

Une app ultra simple  

Après avoir installé l’appli COURIIER sur votre  smartphone, via IOS  (Android courant avril), puis  configuré très vite votre compte avec enregistrement d’une carte bancaire, comme pour toute  app à but commercial :

1 . vous fixez le type d’envoi, Classic (jusqu’à 3 kg et 10 cm d’épaisseur) ou Cargo (jusqu’à 80 kg et 80 cm de long)

2 .  vous renseignez les adresses de départ et destination, avec remise en main propre ou boîte aux lettres.

Choix de l'adresse Appli Couriier 

Des tarifs très raisonnables

3. vous choisissez la vitesse désirée (et l’heure à partir de laquelle la course peut commencer, et ça c’est confort)

  • Normal, en 4 H max : 5 € TTC
  • Rapide, 2 h max : 10 € TTC
  • Flash, 1 H max : 35 € TTC

Moins cher qu’un Colissimo, plus rapide qu’un Chronopost, pas d’abonnement, pas d’ouverture de compte et… 0 carbone !

Le service COURIIER fonctionne de 9h à 21 h et 7j/7 ! L’ouverture 24h/24 est à l’étude…

 

Des gages de fiabilité

appli couriier

 

 A l’arrivée, le coursier vélo de COURIIER vous adresse par sms une photo de l’endroit où le produit, colis, carton, pli a été déposé..  Par exemple un secrétariat ou une boîte aux lettres, et vous recevez en simultané une facture sur votre email. Sous la photo, le rappel du nom du coursier, la durée totale de la prise en charge et des étoiles pour indiquer éventuellement votre degré de satisfaction.

Et ce n’est pas tout : pendant la prestation, vous pouvez suivre le coursier (une petite enveloppe qui se déplace sur la carte de Paris/proche banlieue).

Enfin, un service client est disponible au téléphone afin de traiter les urgences et garantir le succès de chaque livraison. appli courrier

Elle est pas belle la vie ?! Un doudou oublié, les places de spectacles pour le soir restées à la maison, le dossier urgent à transmettre à un client, les clefs laissées au bureau, le cadeau à faire livrer, les  occasions ne manquent pas.

Pour ma part, j’ai commencé en cherchant à faire parvenir dans la matinée un médicament à ma maman qui ne pouvait pas attendre mon retour le soir.

Pour 10 €, en 2 h, de Bastille à Boulogne, elle l’avait.

Les coursiers sont tous de vrais professionnels de la course ET passionnés de vélo. Ce qui doit expliquer leur rapidité, car je dois dire que j’ai été bluffée à chaque fois. Il faut dire qu’ils n’ont pas l’air de rigoler sur le sujet, à en voir leur équipement (dont sécuritaire) et leurs mollets, on comprend que l’amateur n’y a pas sa place.

COURIIER a été lancée fin 2015 par 2 amis qui se connaissent depuis 15 ans :
Fabrice Levannier, coursier historique parisien, et Nao Nussbaum, expert en digital, en partant du constat que les particuliers étaient boudés par les services de courses et mal servis par les services de transport traditionnels.

Longue vie à COURIIER !

Disponible sous Android et IOS