L’Aube sera grandiose

La nouvelle critique de Nathalie Riché, à découvrir sur Top-Topic en ce début octobre. Elle concerne « L’aube sera grandiose » de Anne-Laure Bondoux, illustré par Coline Peyrony et  publié chez Gallimard pur les jeunes lecteurs adolescents. 

Dans son dernier roman pour ados, Anne-Laure Bondoux explore la relation mère-fille, avec son lot de secrets de famille et de révélations. L’Aube sera grandiose, vous voilà prévenus.

 

A66543_Aube-sera-grandiose_Couv.indd

 

« La fille, c’est Nine, seize ans la semaine prochaine, cinq cent kilomètres de silence au compteur. A travers la vitre, elle observe la nuit et la laideur inquiétante de ce paysage de broussailles, regrettant de ne pas avoir eu le culot de sauter en marche avant la bretelle du périph. Car à l’heure qu’il est, si sa mère ne l’avait pas kidnappée, elle serait chez elle, à Paris, en train de se préparer pour la fête du lycée. »

Après Tant que nous sommes vivants, son formidable roman-épopée aux confins du fantastique, Anne-Laure Bondoux revient à notre époque et explore la relation mère-fille en passant par la case « secrets de famille ». Et prouve que la vie quotidienne et la banale réalité d’une vie peuvent être en tous points tout aussi fantastiques.

Titania, la mère, enlève sa fille, Nine, prête à partir pour la fête du lycée pour l’isoler dans une cabane au milieu des bois, le temps d’une nuit. Le temps de lui raconter une histoire inédite… la sienne. Une histoire qu’elle a toujours tue.
C’est une cabane de rêve, avec un confort sommaire mais idéalement placée au bord d’un lac avec ponton, au milieu de nulle part. Bien plus qu’une cabane, c’est une cachette secrète, connue de Titania seule… et de quelques autres membres de la famille. L’aube sera grandiose. Son récit sera-t-il à la mesure de la promesse ?

Au cours de cette nuit pas comme les autres, Nine découvre que son écrivain de mère ne s’appelle pas du tout Titania Karelman, qu’elle a deux oncles et une grand-mère dont elle n’a jamais entendu parler et une vie pleine de rebondissements. Nine en apprendra aussi un peu plus sur deux grands inconnus : son père et son grand-père.

 

La suite de la chronique de Nathalie Riché, c’est ici !

Comments are closed.