Mot-clé Sommeil

Test d’appareils connectés pour le sommeil

boite-calmosine-sommeil

Calmosine Sommeil des Laboratoires Laudavie

(Retrouvez le test filmé en fin d’article)

 

Lorsque j’ai été contactée par France 2 pour tester des produits connectés, ou pas, visant à aider une bonne qualité de sommeil, j’étais sûre d’être témoin à charge, pensant que le simple fait d’être tributaire d’une connectique ne pouvait qu’être néfaste à un bonne nuit.
En général, je règle mes petits problèmes d’endormissement par la phytothérapie. Le dernier produit en date étant Calmosine Sommeil dont je vous ai déjà parlé.
Proposé pour les troubles du sommeil chez l’enfant, il fonctionne tellement bien sur ma fille de 10 ans dans les périodes de rentrée, petits stress et changements d’heure, que je l’ai adopté pour moi.
En cas de périodes plus difficiles, je passe au Donormyl, efficace mais addictif.

Quelle que soit ma solution, mon sommeil reste haché à partir de 3 h du matin* et je pallie les réveils difficiles à grands coups de café. En effet, j’ai très souvent l’impression que mon réveil sonne « au mauvais moment », me tirant d’un sommeil profond et non entre deux trains du sommeil. Mais le café excite puis épuise. Cercle vicieux.
(* voir mon petit mémo sur la mélatonine et fin d’article)

Aperçu du tournage du test !

 

 

train-du-sommeil

J’ai donc profité du début des vacances de Pâques, mari et enfants partis à la campagne, pour me lancer dans le test pour l’émission « C’est au Programme », à mon rythme.

Withings Aura, pour se réveiller au bon moment

withings-aura-top-topic

Withings Aura : la sangle « capteur », la « cheminée » de chevet, et votre smartphone

Lorsque j’ai déballé cet appareil, j’ai…. eu peur et j’ai pesté. Pfff un truc de plus à caser sur ma table de nuit, avec une sangle qui servait à quoi ? Et une notice bien maigre… grrr.
Alors je vous dit une chose qui s’avère vrai pour tout appareil connecté : avant de vous décourager et de tourner autour de la bête comme une poule autour d’un peigne, té-lé-char-gez l’application qui va avec, c’est elle qui vous sauvera.

Ah mes amies applis, vous êtes géniales. Pour différents produits présentés dans ce billet, vous avez été parfaites : gratuites bien sûr, en français, claires, et conviviales.

Pour Withings Aura, une fois l’appli chargée sur mon smartphone, l’appairage par bluetooth fait avec l’appareil de chevet (celui qui ressemble à une cheminée), la sangle « capteur de sommeil » glissée sous mon matelas au niveau des épaules (tout ça en 10 mn), j’ai programmé mon heure de réveil souhaitée avec la latitude de minutes avant et après auxquelles j’acceptais d’être réveillée si Aura définissait un moment plus adéquat.
Par exemple, pour un réveil à 7h, j’ai dit à Aura qu’il pouvait me réveiller jusqu’à 20 mn avant et 15 mn après s’il le jugeait plus judicieux.

withings-aura-top-topic

(Non, ce n’est pas moi !) Séance zen avec Withings Aura, avant de s’endormir

J’ai programmé aussi des chants d’oiseaux pour accompagner mon réveil, puis j’ai lancé l’endormissement. Celui-ci se fait avec une lumière rosée favorable à la mélatonine, hormone du sommeil, et un bruit de vagues. Lumière et sons se sont arrêtés doucement d’eux-même au bout de 20 mn. C’est l’appareil de chevet qui les diffuse.
Bon ce n’est pas ça qui m’a endormie mais ça a eu le mérite de me relaxer.

Pour les 3 nuits où j’ai eu à tester Withings Aura il ne m’a jamais réveillée à l’heure demandée,  2 fois plus tôt, et une fois plus tard de 5 minutes. Et je dois dire qu’il est fortiche car même le réveil à 6h40 s’est passé dans la douceur, avec le sentiment d’être « cueillie » au bon moment. Et surtout, les matinées ont été beaucoup plus agréables que sans lui : pas de coup de barre vers 11 heures.

Le réveil se fait avec une lumière bleutée, favorable à l’inhibition de la mélatonine et favorisant la vigilance, + le son choisi la veille.
C’est la sangle et ses capteurs de rythme cardiaque, respiration et mouvements qui envoie des signaux à la « cheminée » et lui indique quand réveiller le dormeur « au mieux », c’est-à-dire en phase de sommeil léger.

Ensuitsommeil-aura-top-topice, je me suis amusée à consulter les données sur mon sommeil collectées par le capteur (la sangle) et transmises à mon téléphone. En jaune l’état éveillé, en bleu clair le sommeil léger, foncé le sommeil profond. Je pense que ce capteur est fiable, car sur les deux nuits précédentes à celle restituée ci-contre, moins calmes, il avait effectivement noté les phases d’éveil en pleine nuit.
Gadget peut être, mais pas que. Ces graphiques peuvent vous aider à mieux comprendre le déroulé de vos nuits, ou aider votre généraliste ou spécialiste dans le cas de problèmes de sommeil demandant une prise en charge.

 

 

Le Withings Aura est proposé en moyenne à 290 €. Je ne l’aurais certainement pas acheté d’emblée mais le test m’a vraiment séduite, surtout pour la pertinence de l’heure de réveil et par conséquent des matinées plus dynamiques. Pour moi il peut faire l’objet d’une bonne idée de cadeau (message subliminal).

Actuellement 274 € sur Amazon

La Montre Steel HR 

Toujours chez Withings, la montre Steel Hr peut être une option à coût moindre pour se lancer dans les appareils connectés visant à mieux connaître son sommeil et se réveiller en pleine forme.
D’autant plus que cette montre permet aussi de suivre le nombre de pas et kilomètres parcourus dans la journée, (idem en natation, cette montre est waterproof), suivre notre rythme cardiaque, les calories dépensées.
Comme l’Aura, elle restitue sur l’appli les graphiques liés à vos nuits passées et vous réveille de vibrations transmises à votre poignet.

steel-HR-top-topic

Et en plus elle donne l’heure !

Un petit écran digital sur son cadran vous indique les sms et appels entrants, avec le nom de la personne qui tente de vous joindre, alerte liée à une petite vibration de la montre. Ce peut être utile lorsqu’en rendez-vous on laisse son téléphone dans son sac, par correction. Si on voit Ecole s’afficher, on se dit qu’il vaut bien voir de quoi il retourne. Les mamans comprendront de quoi je parle… Steel HR vous alerte aussi des notifications de votre agenda, toujours par petites vibrations.

La montre existe en 2 diamètres, 36 et 40 mm, la 36 est amplement suffisante pour les poignets fins et/ou féminins. Le bracelet en silicone est disponible en plusieurs coloris.

Au début je trouvais Steel HR trop grosse et peu féminine, et puis au bout de 2 jours je me suis aperçue que beaucoup de gens portaient ce style de montre. Et finalement je me suis tellement amusée avec elle pendant les 3 jours de test qu’elle m’a séduite. L’achèterai-je ? Non car peu, pas, pas du tout sportive, et suivant déjà mon nombre de pas sur mon téléphone, je n’utiliserai pas tout son potentiel. Mais pour une personne sportive, c’est certainement un objet connecté utile, complet et plutôt élégant.

A partir de 190 € sur Withings.com

 

Le Sleeppeanut de Sen.se

Trop mimitou le petit Peanut ! Un appareil grand comme le pouce, en forme de coque d’arachide aplatie, d’où son nom, il est l’entrée sleeppeanut-top-topicde gamme de ce test d’appareils connectés.
Glissé entre le matelas et le drap du dessus, à hauteur d’épaule, SleepPeanut va là encore capter et analyser vos cycles de sommeil et définir quand vous réveiller au mieux, par une vibration dont vous décidez de l’intensité.

Lui aussi se paramètre facilement par une appli dédiée qui restitue aussi les « résultats » de vos nuits.
Nomade, il est bien pratique pour les voyageurs, et son prix en séduira plus d’un : 29 € ! Plusieurs coloris proposés.

Sen.se Boutique

Sleep Companion de Holî

Il s’agit d’une ampoule* à vis, bardée de capteurs, adaptable à tout large culot de douille.
Attention, vous devez abandonner votre abat-jour pour profiter de la luminothérapie que propose cette solution.

Là aussi, depuis l’appli dédiée de votre smartphone (appli la plus sympathique du test), hôlivous décidez de votre heure de réveil et de l’ambiance sons et lumière désirée :
Eau, oiseaux, ou même Deezer, Spotify, ou votre musique et toute une palette de lumières. Sleep Companion obéira à votre souhait et vous réveillera à l’heure dite avec en prime en gentil message sur votre écran.
Si vous choisissez l’option Données de sommeil, votre smartphone relié à l’ampoule analysera pendant la nuit la température de la chambre, les sons ambiants et la luminosité pour vous restituer un état de la nuit passée. C’est là où je n’ai pas été fascinée, les données étant contradictoires avec celles de Withings Aura qui collaient bien, elles à mon ressenti.

Sleep Companion vous propose aussi de piloter votre phase d’endormissement en jouant avec l’ambiance lumineuse. On peut donc dire que ce simulateur d’aube et aussi simulateur de crépuscule.

En vente sur la Fnac, Amazon. Prix public moyen 79€, proposé en avril 2017 à 69 € sur Amazon.

(*700 lumens et 85 % de conso en moins que les ex ampoules à filament classiques)

 

Non connectés, PSiO et les lunettes Bio Optik 

PSiO…

… les lunettes futuristes !

Psio-Top-Topic

Les lunettes PSiO, sons et lumières !

Là encore, pas de notice, et pas d’appli. J’avais un appareil de démonstration, peut-être la notice a-t-elle été perdue en cours de route ?
Du coup, en avant pour l’intuition. De toutes petites touches sur une des branches : différents styles de sons (musique ou voix) proposés à chaque impulsion, et des lumières plus ou moins douces ou saccadées accompagnant chaque programme. D’autre touches pour augmenter le volume du son et l’intensité de la lumière. Un câble USB pour recharger la batterie et télécharger des programmes dédiés sur internet.
Je tombe sur un programme d’accompagnement à la relaxation, déjà « intégré » à la paire qui m’a été confiée, j’essaie… Très agréable, je me laisse guider et yeux fermés, je capte les différentes lumières qui sont diffusées sur les verres, côté visage.
Des exemples de programmes (impossible d’en trouver le prix) : Pré-Opératoire, Détente chez le dentiste, Sein…timentalement (pour l’allaitement ?), Sieste flash, Mémorisation, Se libérer du sucre…

Qu’en dire ? A 350 € la paire on commence à réfléchir. Je vous invite à faire comme moi, visiter éventuellement le site du fabricant, dont est issu le tableau ci-contre.
Même si la séance que j’ai faite m’a bien détendue, je suis peu à l’aise avec la communication qui entoure cette marque.
Si je n’ai jamais pu mettre la main sur une notice de base, je n’ai en revanche pas manquée de théorie(s) et de bla-bla autour de la planète Psio, que ce soit dans le magazine « PSiO Magazine » qui accompagnait la paire que je testais, que sur le site de la marque ou sur des sites témoins. « Comment les applications Psio peuvent influencer les gênes », « Introduction à la philosophie Psio », « Les formations du réseau Psio », « Pourquoi le réseau Psio »…

PSIO pour psi, tout simplement. Le créateur de ces lunettes se veut accompagnateur de l’esprit.

Et moi je vous laisse juge.

 

 

 

Les Lunettes Bio Optik

bio-optik-top-topic

Bio-Optik Modèle 63, le plus couvrant mais pas le plus glamour

Plus simples et moins onéreuses, ni connectées ni même branchées à quoi que ce soit, ces lunettes ont été conçues pour couper les longueurs d’ondes du spectre lumineux qui bloquent la sécrétion de la mélatonine, hormone du sommeil.

Cette lumière néfaste à un bon endormissement nous la connaissons tous, c’est celle de la télévision ou de l’écran d’ordinateur, qui excite et retarde le marchand de sable. C’est la « lumière bleue ».

 

Les lunettes Bio Optik sont aussi une aide aux travailleurs de nuit ou aux personnes présentant des troubles du sommeil : elles potentialisent le début de sécrétion de mélatonine et viennent en aide à l’horloge biologique.

Effectivement, après 2 soirées à fond devant la lumière bleue de mon PC mais avec ces lunettes en « protection » je me suis sentie moins éveillée, moins « vigilante » qu’après d’autres soirées similaires.

Proposées en 3 modèles ces lunettes sont distribuées en France par l’Essentiel, Paris 11ème  – 01 40 09 10 70  – de 79 à 89 €

Bilan

Après ce test qui n’a pu durer que 3 nuits pour des raisons de logistique :

. j’achète les lunettes Bio Optik pour les chausser le soir devant mon PC. J’ai effectivement beaucoup plus de mal à m’endormir lorsque je viens de passer une soirée devant mon ordinateur. Et je demande à mon fils de les porter s’il joue à la Play Station le soir. En plus elles font voir la vie en jaune, c’est euphorisant !

. j’offre la montre Steel HR à mon Merlin, si sportif. Finalement pour le prix d’une montre cadeau lambda, elle apporte une valeur ajoutée, et lui me dit que pour suivre son rythme cardiaque quand il court ou savoir où il en est de ses longueurs de piscine, oui c’est une bonne idée.

. j’offre le SleepPeanuts à une copine friande d’innovation, bonne petite idée de cadeau

. je me fais offrir le Withings Aura pour la pertinence de ses réveils

. et j’essaie de trouver d’occasion les lunettes PSiO pour leurs programmes de relaxation.

Attention, pour les appareils connectés il est évident que votre smartphone doit rester en chambre, il faut y penser avant d’investir !

*Petit rappel sur la mélatonine

Hormone du sommeil, la mélatonine est secrétée par le cerveau pendant la nuit et règle les cycles sommeil-éveil en fonction de la luminosité.

La libération de la mélatonine augmente à l’heure du coucher, atteint un pic aux alentours de 3h, avant de diminuer jusqu’à l’heure du réveil. Tiens tiens, pile l’heure à laquelle je commence à avoir un sommeil haché.

L’exposition à la lumière « quotidienne » (du jour, des écrans) avant de se coucher bloque la sécrétion de mélatonine, l’endormissement est donc rendu plus difficile. C’est en jouant sur les différentes longueurs d’onde de la lumière, auxquelles le cerveau est sensible, que l’on peut s’endormir et se réveiller tout en douceur.

Le corps est plus éveillé avec la lumière bleue car elle perturbe la sécrétion de mélatonine. A l’inverse, la lumière rouge stimule cette sécrétion et favorise l’endormissement.

 


A lire aussi, l’avis de Florence Blanchard, coach en développement personnel, praticienne diplômée de Reiki, qui nous livre ses conseils en la matière, le sommeil étant une ressource capitale pour tous. C’est ici

Dossier Sommeil

Je montre à la caméra l’appli d’une ampoule connectée, c’est tout !

Que penser des appareils connectés axés « Qualité du Sommeil » ?

A venir : un test que j’ai fait d’objets connectés, lunettes, solution prête à boire permettant d’améliorer notre sommeil, que je publierai en même temps qu’il sera diffusé sur France 2 après les vacances de Pâques 2017 (émission de Sophie Davant, « C’est au Programme »). 

En attendant je vous laisse prendre connaissance de la dernière publication de mon amie Florence Blanchard, coach en développement personnel, praticienne diplômée de Reiki, qui nous livre ses conseils en la matière, le sommeil étant une ressource capitale pour tous. 
Certes Florence me cite, mais ne vous arrêtez pas à cet échange de bons procédés. Si je prends le parti de la citer en retour, c’est parce que j’ai testé ses capacités et surtout…. que je me nourris régulièrement de ses énergie et optimisme rayonnants !
Qui dort dîne, de Florence Blanchard