Top

Le Grand Musée du Parfum

Bonjour Top-Topic !

Aujourd’hui je viens te parler d’une expérience sensorielle incroyable et d’une découverte des plus intéressantes, si, comme moi tu t’intéresses un peu au monde des fragrances : j’ai nommé « Le Grand Musée du Parfum » ouvert à Paris depuis 2016, au  73 rue du Faubourg Saint-Honoré. 

Chez moi, cette passion ne date pas d’hier… Mes premiers souvenirs olfactifs remontent à la petite enfance et sont tout particulièrement liés à la cave de mes grands-parents paternels. Une odeur de terre battue mêlée à celle des pommes de terre, des oignons ou des pommes attendant sagement que ma grand-mère les transforme en de délicieux gratins ou de gourmandes compotées ! Ou bien encore l’odeur alléchante des bananes flambées (qui ne l’étaient d’ailleurs pas, vu mon jeune âge) préparées avec amour, pour le goûter, par une grand-mère adorée.
Me reviennent également en mémoire l’odeur des sous-bois, exhalaison de senteurs étonnantes, mélange d’humus, de terre, de mousse, de feuilles séchées, lors de mes balades dominicales avec mes parents.
 A l’adolescence le parfum envoûtant de ma mère (First de Van Cleef) ou celui d’une prof au collège (à qui je n’ai jamais hélas osé demander). Et surtout mon premier « coup de foudre olfactif » à 15 ans pour un parfum que je ne porte plus guère aujourd’hui mais qui reste ma « madeleine de Proust » le fabuleux Shalimar de Guerlain. Et depuis tant d’autres, au nom évocateur… Opium, Diorissimo, Angel, pour n’en citer que quelques-uns… sont venus m’envoûter !

Bref, vous l’aurez compris, je suis une véritable « accro » ! Le parfum, pour moi, c’est un peu comme la musique. Et nous avons tous en mémoire des souvenirs liés à des odeurs qui resurgissent à l’émanation d’un effluve aimé.

Je crois finalement que ce qui fait le charme du « Grand Musée du parfum » et nous le rend aussi si familier, c’est cette capacité à nous replonger de manière ludique et étonnante, au cœur de ces moments tellement intimes et propres à chacun d’entre nous.

Le parcours est donc composé de 3 étapes, un peu comme les trois parties de la pyramide olfactive qui déterminent la composition d’un parfum avec ses notes de tête, de cœur et de fond.

1 – Histoires de parfums

« De l’Antiquité jusqu’à l’avènement de la parfumerie contemporaine, le visiteur découvrira la diversité des usages et vertus du parfum à travers les époques, en s’amusant des histoires et légendes parfumées de quelques personnages historiques célèbres, et comprendra comment se sont créées les bases de la parfumerie moderne. » *

 

2 – Immersion sensorielle

 » Fort de connaissances historiques fraîchement révisées ou acquises dans la séquence précédente  » Histoires de Parfums », le visiteur sera invité à l’étage supérieur dans l’antre de la chimie des odeurs et des mystères de l’olfaction, pour faire émerger dans sa conscience le caractère essentiel de ce cinquième sens, tant méconnu et pourtant indéniablement porteur d’informations et d’émotions. »*

 

3 – L’Art du Parfumeur

« Le visiteur découvrira ici la collection de matières premières du parfumeur et son extraordinaire mémoire olfactive : une bibliothèque d’odeurs qu’il ne cesse d’enrichir tout au long de sa vie. Il sera invité à sentir les matières emblématiques de la parfumerie avant d’être convié dans le bureau du parfumeur pour découvrir les démarches de création des plus grands compositeurs de parfums. « *

 

‘*extraits du site internet du Grand Musée du Parfum

La visite s’achève au rez-de-chaussée, dans le Concept store. Chaque parfum peut être senti sur mouillette en papier, mais aussi dans des petites coupelles de céramique posées devant chaque flacon.
Un pur délice pour les amateurs, car aux côtés des blockbusters de la « grande distribution » vous pourrez trouver des parfums de niche – certes un peu chers – mais qui vous permettront sans aucun doute de sortir du lot ! Je vous avoue ne pas avoir résisté à la tentation ! Un rayon librairie complète cet espace, et si vous êtes amateurs de beaux livres et de parfumerie – là encore, je plaide coupable – vous trouverez certainement également de quoi enrichir votre bibliothèque et vos connaissances.

Enfin, last but not least, vous avez également la possibilité de vous inscrire à des ateliers olfactifs (adultes mais également enfants) afin de découvrir ou d’approfondir vos connaissances. Ce que je compte bien faire prochainement (retour d’expérience à lire dans un futur billet)

 

Pour toutes les infos pratiques, je vous laisse consulter le site du musée : www.Grand Musée du Parfum 

Et n’hésitez pas à me donner votre avis si vous allez découvrir ce fabuleux musée d’un nouveau genre !

 

Olfactivement vôtre, Isabelle M. !

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire