Top

Manhattan en famille

 

Manhattan, la destination qui a fait l’unanimité dans ma famille !
Car nous ne sommes que 4 mais pfff, chacun a ses envies, priorités, opinions, idées préconçues sur chaque type de vacances, et arriver à concilier les attentes (culture pour les uns, mollo-mollo pour les autres…) et les « surtout pas…. » (…trop de musées, coucou les enfants !)  de tous n’est pas aisé.

Avec New-York et plus précisément Manhattan on arrive déjà à combiner plusieurs facteurs :
. le « safe »
. pas trop trop loin,
. plein de choses variées à y faire et voir,
. dépaysement,
. pour parents et enfants (qui ne rechignent pas à marcher !),
. histoire et modernité,
. buildings et parcs,
. facilité de l’anglais,
…etc, etc.

2 sites pour préparer son voyage

Nous y sommes allés en avril 2018 pendant les vacances scolaires, pour 5 jours pleins.
Papa, Maman, Pépito (13 ans) et Pépette (11 ans). En amont je m’étais beaucoup appuyée sur 2 sites / blogs très complets pour préparer le terrain.

Ci-dessous leurs liens et, en photos, les applis pour smartphones qui y sont liées, utilisables même hors connexion internet.

https://www.bons-plans-voyage-new-york.com/
(l’appli est à 3,49€)

https://www.newyorkcity.fr/
(et l’appli est gratuite)

Mon propos dans ce billet est juste d’y apporter quelques tuyaux supplémentaires pour vous aider au  maximum à anticiper un séjour organisé aux petits oignons (frits ! à la mode US). Et notamment ce que vous pouvez éviter ou contourner.
Mais vraiment avec les sites ci-dessus vous aurez déjà très bien déblayé le terrain. Et cerise on the cake, ces blogs proposent des applis (qui fonctionnent même hors connexion) qui vous serviront aussi sur place pour gérer vos déplacements, vous repérer, trouver les plans shopping ou culture autour de votre position, réserver des spectacles, calculer les taux de conversion, etc, etc.
A noter et c’est appréciable, les 2 sont top réactifs pour répondre avec précision et gentillesse aux questions que vous pouvez leur poser par mail sur votre voyage à venir, ou sur place !

                                                        à droite : l’écran d’accueil de l’appli d’Eric, qui a créé Newyorkcity.fr
ci-dessous : celui des bonsplansvoyages/New-York

 

Mes tuyaux en plus

 

Réserver au moins 4/5 mois en avance son logement Airbnb à Manhattan…

… si vous optez pour cette formule (location d’un logement) plutôt qu’une solution à l’hôtel. Plus vous vous y prenez à l’avance plus le choix d’appartement est vaste. Et maintenant le site propose de régler en 2 fois, c’est bien pour faire moins mal au porte-monnaie.

L’avantage de Airbnb c’est aussi et surtout de pouvoir prendre des repas dans l’appartement.
=> A Manhattan après avoir marché au moins 10 km par jour, on est bien content de prendre un repas au calme « chez soi » (pizza achetée au coin de la rue, chinoiseries…) avant de ressortir… ou de s’endormir très vite.
=> le matin, chacun prend son petit-déjeuner à son rythme pendant que les autres se préparent (comme à la maison quoi !)
=>  des économies plutôt que le restaurant 3 fois par jour.

Nous avons loué un appartement avec vaste salon, 2 chambres, cuisine, salle de bain, en plein coeur de Manhattan pour le prix d’une seule chambre à 2 lits king size en hôtel.
Bénéfice : 3 fois plus de place, la cuisine, et un appartement « typique » (les briques, l’escalier extérieur…), le confort du tout équipé

Astuce : si votre avion de retour est en fin de journée ou soirée, louez votre logement une nuitée de plus même si vous n’y dormez pas cette dernière nuit.  Vous serez bien heureux d’y laisser vos bagages la dernière journée, de profiter encore de New-York les mains dans les poches, et de prendre une douche et une collation avant de filer à l’aéroport. Voire faire une petite sieste. C’est un surcoût mais qui vaut la peine pour se simplifier la vie.

(photo : après 14km de marche… une petite sieste avant de ressortir)           (à droite, l’immeuble de notre « flat », loué sur Airbnb)

 

 

Une agence de voyage, c’est bien,

même (et surtout !) à l’heure d’internet et des sites comparateurs de vols. Afin d’éviter de perdre mon temps sur le Web à traquer le meilleur rapport entre le temps de vol sans escale / heure de décollage idéale /aéroport Orly ou Roissy ? / compagnie aérienne de confiance / tarifs compétitifs, j’ai préféré confier cette mission à l’agence de voyage qui intervient pour mon bureau.

Avantages :

. un gain de temps énorme

. la certitude de ne pas être passée à côté du mieux

. une agence ne sera pas traquée par des cookies et ne verra pas les billets d’avion augmenter au fur et à mesure qu’elle ira sur les sites de voyages grand public (principe du traquage des IP des ordinateurs)

. dans mon cas, les 4 filles de Charna Voyages sont de véritables petits anges gardiens, efficaces, patientes et dégourdies,  qui gardent un oeil sur vous entre l’achat du billet et le départ (« avez-vous pensé à établir votre Esta ? » « bientôt le départ, des questions ? » « la météo est comme tel, pensez à prendre tel type de vêtements ». Et même SuperWoman en ce qui concerne Pauline, qui m’a sauvé la mise quand – sur la route de l’aéroport – je me suis aperçue que je partais sans carte bancaire.

. 1816 euros pour 4 allers / retours avec Norvegian Airways, frais d’agence compris, en période de vacances scolaires – j’estime que c’est par-fait ! Bagages en soute et repas à bord compris.

Conseil : A propos de repas à bord, demandez à votre agence de commander pour vous des repas « spéciaux » => enfants ou végétarien par exemple : Sans suppléments, ils vous sont servis en priorité et du coup, libérés de l’attente, vous gagnez du temps sur le sommeil !

Charna Voyages, l’agence de voyage topissime toute l’année pour les voyages personnels ou professionnels.
Paris 15ème – 01 45 75 28 88
(tout peut se faire par téléphone et mail, pas besoin de se déplacer)

 

Des bagages cabine

Bien que nous ayions chacun droit à une valise en soute, nous avons opté pour une valise cabine pour chacun. A New-York, les délais d’attente à l’immigration peuvent être trèèèèèès longs (2 h pour nous). Pendant ce temps une valise en soute a largement le temps de tourner et retourner sur le tapis de débarquement…. et disparaître.
Préparer un sac de voyage fin (type toile parachute) pour l’éventuel shopping à rapporter, et à mettre en soute au retour, si besoin. Les formalités sont forcément moins longues au retour sur le sol français.

 

Partir avec des espèces

Les sites dont je vous ai donné le lien vous l’indiqueront : tirer de l’argent en distributeur à l’étranger coûte un peu cher, changer sur place encore plus, et tout payer en carte bancaire n’est pas le plus judicieux non plus (frais bancaires en sus de votre achat).
J’ai suivi leurs conseils, et changé avant le départ la somme estimée pour mon budget repas et shopping chez Yes Change / Paris 1er, un des bureaux de change les moins chers de Paris (et charmant). Leur site est très complet et propose plusieurs options telles que la réservation de ses devises, l’achat par CB, l’envoi à domicile
 https://www.yes-change.com/

Et sur place, si besoin de tirer de nouveau de l’argent, le distributeur le moins gourmand en commission serait celui du Mc Donald de Fulton Street.
Une rue dans laquelle vous passerez certainement au moins une fois, en allant du Brooklyn bridge au site de World Trade Center par exemple. Le distributeur est à droite en entrant.

 

Partir avec des adaptateurs électriques

Le voltage et les prises sont différents aux USA. Au  moins 2 adaptateurs ne sont pas de trop quand il faut recharger tous les smartphones, tablettes, etc.. Moins chers que sur place :  6€ les 3 sur Amazon

 

Réserver les Pass sur 365tickets.fr

NewYork City Explorer Pass, CityPass, New York Sightseeing Pass… vous verrez sur les blogs cités plus haut que les Pass pour visiter New-York sont nombreux.
Ils vous permettent de payer à l’avance vos visites culturelles ou ludiques en bénéficiant de prix réduits (30% en moyenne que l’achat hors forfait) et d’éventuellement gagner du temps dans les files (mouais, comme tout le monde à un pass….)

Servez-vous des sites qui proposent des comparatifs entre les différents Pass pour savoir celui qui répondra le mieux à vos attentes (exhttps://www.partir-a-new-york.com/pass-touristique-a-new-york-lequel-choisir),

MAIS

Conseil : regardez ensuite sur 365tickets.fr si vous trouvez votre Pass.
En avril nos 4  NewYork City Explorer Pass y étaient 30% moins cher que sur les sociétés de Pass et sur les blogs qui proposent de servir d’intermédiaires.
En plus, 365 Tickets propose régulièrement en page d’accueil des codes de réduction pour avoir 5% supplémentaires.
Et, si vous faites votre achat en passant par Ebuyclub avec mon parrainage  vous aurez 2 % de cashback + 5 euros
Mon article sur Ebuyclub, top pour récupérer du cash sur vos achats 

En achetant mes Pass via 365 Tickets, ceux-ci m’ont été délivrés par mail 3 h plus tard. J’ai pu tout imprimer (les Pass                                                                                                       
et les fiches sur toutes les activités possibles à choisir sur place parmi les 5 par personne que j’avais pré-payées
forfaitairement). Et j’ai téléchargé la même chose (nos Pass et les fiches) via  l’application pour smartphones
dédiée « GO CITY ». Tout était ainsi en double, pratique en cas de perte de l’un ou l’autre ou de groupe qui ne visite pas les mêmes choses.

Conseil 2 :
. ne prenez pas de Pass avec les visites « fixées » à l’avance. Par exemple : j’achète à l’avance l’Empire State Building, le Moma, Top Of the Rock. Choisissez plutôt un nombre de visites, que vous déciderez sur place d’attribuer à tel monument, telle activité.
Cela vous laisse plus de marge pour affiner votre circuit en fonction de la météo, les envies sur place des uns et des autres et non pas être coincé par des choix faits à 6000 km et à l’avance !

. à propos des bus Hop on Hop Off proposés dans les circuits et pour lequel vous pouvez hésiter longtemps (je prends, je prends pas cette option ?)
=> comme vous prendrez certainement la Metrocard (carte d’accès forfaitaire au métro et aux bus), dites vous que le bus new-yorkais peut être aussi bien qu’un bus touristique dans lequel vous n’êtes pas sûrs d’avoir de la place à l’étage supérieur et d’avoir des commentaires en français très explicites ni très fournis.
. coincé dans un embouteillage, un bus Hop  On Hop Off n’est pas très intéressant
. Mais ces bus à impériale et toits découverts ont le mérite de vous donner un premier aperçu d’une partie de Manhattan (circuit nord ou circuit sud) par exemple le 1er jour, pour « se rendre compte ».                                          
Bref, une option à challenger… (je conseille en tout cas le circuit sud, plus dense)

Conseil 3 : 365tickets.fr s’avère être une mine pour des centaines d’entrées en France et à l’étranger, mettez le dans vos favoris !

 

Prendre le bus des New-Yorkais

Pour faire écho au paragraphe ci-dessus, nous avons beaucoup pris le bus de ville, et c’est top. Le dernier jour, 5 lignes différentes pour explorer tout le nord de Manhattan, en montant par l’ouest depuis Midtown, traversant Harlem d’ouest en est,  et en redescendant par l’est. Ca m’a pris 30 mn pour tout goupiller à l’avance, en me servant notamment de l’appli Moovit qui donne les mêmes services de guidage sur le net, (et pour toutes les grandes villes du monde) ! Avec la Métrocard vous pouvez aussi vous permettre de monter / descendre presque à volonté, ça vaut le coup.

 

 

Ne pas zapper Grand Central Terminal

La gare principale de New-York est magnifique. Lieu de tournage de nombreux films, elle vous donnera des frissons
quand vous y entrerez. Surtout, n’oubliez pas, à l’étage inférieur, d’aller tester la transmission de son de pilier
à pilier, en face du restaurant d’huîtres : l’un de vous se place face à un coin, il chuchote vers le mur, et un
autre membre du groupe, placé face au mur à l’opposé entendra parfaitement bien ce qui aura
pourtant été prononcé à voix basse. Ca occupe 10 mn mais ça fait bien rire les loulous !

Attention, je ne parle pas de Penn Station, mais de la Graaaande gare située sur la 42ème rue.

 

à droite : un des 4 piliers qui « pour chuchoter » !

 

 

 

 

 

Empire State Building, à privilégier pour prendre de la hauteur ?

 

Top of the Rock et surtout One World Trade Center accueillant des flots et des flots de touristes chaque jour, il semblerait que l’Empire State Building soit beaucoup plus fluide qu’il y a encore quelques années.
Mon mari, qui a préféré cette visite à une autre (le musée Grévin) y est monté tout de suite et s’y est trouvé presque seul en haut, à 17h.

Alors que notre matinée à Top Of the Rock avait été plutôt pénible (malgré nos Pass) en attentes pour monter, pour descendre, et en cohue.

 

 

 

 

Le Musée Guggenheim de Manhattan… comment dire ?

 

 

Ce musée semblant avoir pris le parti de privilégier les expos temporaires d’art contemporain bizarre au détriment de l’exposition permanente
d’un nombre conséquent de toiles acquises par les Guggenheim, réfléchissez avant de payer une entrée dans ce musée. les toiles de maîtres
se comptent sur les doigts de la main.

Si l’expo en cours est un véritable foutage de gueule comme ce fut le cas pour nous, grrrrrr, contentez-vous d’admirer le bâtiment, intérieur et hall et c’est tout.
Cela vous laissera plus de temps pour Central Park et le Metropolitan Museum of Art juste à côté.

 

 

 

 

Le vélo dans Central Park

(le charme du printemps à Central Park. Photo prise par bibi !)

Nous avons pris cette activité. Je voulais absolument pique-niquer dans Central Park en week-end pour « faire comme les américains ». C’était très sympa mais tout le monde veut faire du vélo dans Central Park le week-end, les new-yorkais en premier !
Résultat : les pistes cyclables de ce merveilleux parc sont très fréquentées et c’est peu plaisant.

Conseil : privilégiez cette activité pour un jour de semaine.

 

 

 

 

 

 

La High-Line de Manhattan

Cette coulée verte suspendue qui chemine sur 2.1 km  le long de Hudson River, parfois entre les buildings est ZE symbole bobo de la régénérescence de la nature à New-York. Aucun guide, aucun site n’omettra de vous conseiller d’y faire un tour.
Alors conseil : visez la bonne heure ! Pour nous, en semaine, à 15h30 => trop de monde, aucun plaisir à profiter du calme espéré, et les bancs et espaces de repos tous occupés. Je ne peux vous dire quelle est la bonne heure ? Probablement plutôt en matinée de semaine ?

 

Inévitable Statue de la Liberté

Adolescente, j’en ai visité « l’intérieur » en grimpant jusque dans sa tête. J’en garde encore un souvenir de chaleur et d’obligation de faire vite
pour laisser la place aux autres venus aussi « admirer » le panorama depuis les espaces aménagés sous la « couronne » de la digne Dame.

Depuis, je me contente de prendre le ferry gratuit (le orange) qui fait la navette en permanence entre le sud de Manhattan et Staten Island,
et donc longe Liberty Island où se trouve la statue. Et c’est très bien ainsi !!

Conseil : pour bien voir la statue => à l’aller placez vous sur la droite du ferry, au retour sur sa gauche

 

 

Un plan Cartoville

Quelle que soit la capitale ou ville touristique que vous visitez dans le monde, je vous conseille de partir avec le guide Cartoville correspondant. Pour 11€ et un format poche vous aurez pour chaque quartier les lieux culturels, gastronomiques, shopping, ludiques à y voir, et une carte dépliable, résistante aux déchirures, du dit quartier.

J’avais trouvé le mien en bouquinerie d’occase pour 2€, illustré et commenté par Pénélope Bagieu, une chouette trouvaille !

J’ai testé Cartoville aussi à Londres et Venise et franchement, c’est le guide dont je me suis le plus servi, surtout en balade (les autres, plus lourds et moins maniables restant à l’appartement)

 

                                                               (la page de gauche, dépliée)

 

Au retour, pour ancrer les souvenirs chez les plus jeunes

Proposés par les éditions Usborne, voici 2 albums qui permettront aux plus petits d’avoir des supports pour fixer leurs souvenirs, y revenir régulièrement,  et ainsi ne pas oublier des pans entiers de leur séjour à New-York. Franchement une excellente idée, à tester dès le retour pour combler l’attente en salle d’embarquement et pendant le vol !

« Minou, Minou où es-tu allé ?  »  Les enfants accompagneront avec plaisir Minou à la découverte des sites les plus célèbres de la grande ville  :  le Chrysler Building, l’Empire State Building, Times Square…
Les illustrations originales de Daniel Taylor, sur papier mat font de ce livre un très bel album. Cartonné – 23 pages – 9,95 € (très raisonnable vue la qualité de l’ouvrage) –

« Autocollants  – New-York »  Des scènes imagées très colorées, à compléter d’autocollants. Accueillis par la statue de la Liberté, les enfants se promènent dans Central Park avant de traverser le pont de Brooklyn. La forme et la taille des autocollants sont spécialement étudiées pour les petites mains. 8 pages, 250 autocollants, de quoi s’occuper et se rappeler ses belles balades ! – Broché – 5,95 €

 

                                   ✈🛬🗽🍔🍟🌭

Voilà, j’espère vous avoir donné envie d’aller ou retourner dans ce merveilleux « quartier »de New-York qu’est la presqu’île de Manhattan.
J’ai mis l’accent  sur ce qui était à éviter, justement pour vous permettre de garder du temps pour tout ce qu’il y a de génial sur place, et aucun séjour ne sera jamais assez long pour profiter de tout ce qu’offre cette partie de New-York, du calme à la trépidation, de jour comme de nuit.

Le bon, je vous laisse le découvrir à toute heure et à chaque coin de rue, d’embarcadère, de resto, de bus, de taxi, de rencontre… !

(N’hésitez pas à me poser des questions par mail si un point n’est pas clair).

RETROUVEZ MON BILLET SUR VENISE ICI !