Archives juin 2016

Les jeux Sylvie de Soye

Dans la famille jeux artistiques je demande…

Emmener mes enfants dans un musée voué au 3ème art – la peinture – demande parfois la même énergie et autant d’ingéniosité que de charger un éléphant dans un Caterpillar. Mais, par un tour de passe-passe, il s’avère qu’ils sont assez fortiches pour reconnaître facilement le coup de pinceau des peintres majeurs de la pré-Renaissance à nos jours. Cet exploit je le dois à ma belle-mère qui nous a offert un jour « Mémoire des Peintres » des Jeux Sylvie de Soye, et que nous appelons entre nous le « Memory des peintres ».

Tout le monde connaît le principe d’un jeu de memory : retourner en début de jeu faces contre table des cartes à jouer ou des cartes visuelles, puis tenter de former des paires en se souvenant de l’emplacement de chaque carte précédemment tentée par un autre joueur (par exemple les 7 noirs ensemble, les fleurs bleues…).

Dans Mémoire des Peintres, une paire est composée du visuel entier d’un tableau célèbre,   et d’une carte reprenant le détail de ce tableau, avec son titre, la nationalité du peintre et ses dates de vie. De plus le coffret du jeu contient un livret pédagogique retraçant la vie et le parcours artistique de chaque peintre. Mémoire des Peintres Sylvie de Soye

 

Les 64 cartes (donc 32 peintres abordés) sont en carton épais et recouvertes d’une fine couche de vernis, elles sont quasi inusables. Vraiment c’est un jeu que nous avons plaisir à partager très régulièrement et qui ne fait pas de mal à la »culture Gé »,  des petits et des grands ! J’aurais pu mettre ce billet dans la rubrique Seniors d’ailleurs, pour ceux qui souhaitent entretenir leurs mémoire et connaissances, ou jouer tout simplement avec leurs petits-enfants.

Pour que les plus petits puissent profiter de ce jeu eux aussi, ils peuvent commencer par les associations de cartes à découvert, aidés ou non par un plus grand.

Prix public conseillé : 29€

Pénélope, Ulysse et comparses

mytholojeuxDans la même veine et sous la même marque,  nous avons à la maison « MYTHOLOGIE, Mytholo… Jeux ». Ce sont 40 paires composées d’une illustration et d’un petit texte expliquant l’image. Autour de ces paires, Sylvie de Soye a réussi à décliner 10 règles de jeux possibles, ce qui permet d’initier à la mythologie les enfants en mode ludique, dès 4/5 ans, en partant des règles les plus simples. Si nous réfléchissons au nombre de fois dans la semaine où nous sommes ramenés par une citation, un proverbe, une expression à la mythologie, il paraît indispensable de savoir à quoi rapporter le talon d’Achille ou le chant des sirènes !

mytholojeux

mytholojeux

Prix public conseillé : 24€

Les 9 x 7… ou 12 familles

 

histoire de la mode s de soye                                                 Les jeux Sylvie de Soye ce sont aussi de nombreux thèmes de Jeux de 7 ou 12 familles ! Voyez donc : Autour de l’Impressionnisme, Peintres français classiques, Promenade dans Paris, La Musique en Couleurs, les Monuments du Monde (12 familles), l’Histoire de France (12 familles, et voir le concours en fin d’article !), l’Egypte, les P’tits Artistes, et le tout nouveau : l’Histoire de la Mode. Comme dans Mémoire des Peintres, chaque coffret est appuyé par un li7 familles s de soyevret explicatif qui raconte anecdotes et histoires amusantes à propos de chaque illustration. Par exemple, pour la mode : « d’Où vient le mot jean ? », « Qu’est-ce qu’un faux-cul ? »

un coffret : 22€ prix conseillé

CONCOURS ! 

Les jeux Sylvie de Soye et Top-Topic sont heureux de faire gagner 2 coffrets Jeu des 12 familles Histoire de France (valeur 22 € l’unité)

. L’un sera offert à un abonné à la newsletter, tiré au sort, qui aura répondu par la page contact de Top-Topic à cette question : « De combien de coffrets se compose la gamme 7 ou 12 familles des jeux Sylvie de Soye ? »

. Le second sera offert à un nouvel abonné inscrit à la newsletter depuis le 23 juin 2016, et tiré au sort. 

Tirages au sort jeudi 30 juin 19 h 

Je vous invite à découvrir le site des jeux Sylvie de Soye, où vous trouverez aussi le Sudoku des peintres, qui est le seul de leurs produits que je n’ai pas à la maison, donc pas testé.

Les jeux sont en vente sur le site, sur Amazon, dans une cinquantaine de musées (Paris et Régions) et une centaine de librairies. Voir l’onglet Où acheter du site


 

Simplissime, le livre de recettes le + simple du monde !

SIMPLISSIME : L’INDISPENSABLE LIVRE DE CUISINE

 

J’ai un rapport ambigu au concept de cuisiner : j’aime quand j’ai tout sous la main et qu’il me faut peu de choses. Or 9 fois sur 10, le simple fait de lire les recettes m’épuise. A  la liste des ingrédients qu’il va falloir acheter dans 4 épiceries différentes j’ai des sueurs, au temps de préparation indiqué je flageole, et au déroulé de la préparation je suis dans les vapes.

Syndrome psychosomatique qui m’a souvent servi d’alibi auprès de Merlin-mon-mari pour justifier restos, plats d’oncle Picard et repas dévoués à Saint-Findus. Merlin étant quant à lui « marché – bons et multiples ingrédients – siège de la cuisine pour 4 heures minimum » (et le champ post bataille qui va avec,  soit dit en passant…)

Alors comment accueillir la sortie de l’ouvrage « SIMPLISSIME, le livre de cuisine le + facile du monde ». La mort de mes prétextes ou un sacré coup de main à mes velléités ? Ce que je sais déjà c’est que l’auteur, Jean-François Mallet se tire un peu une balle dans le pied en annonçant que son livre est « aussi simple qu’un mode d’emploi de montage de meuble Simplissimesuédois ». Hum, a-t-il déjà monté un meuble Ikéa ?? Ne serait-ce qu’au fameux mode d’emploi venu des neiges, on se retrouve avec un plan éclaté de multiples cubes et planches, et leur triple en chevilles, vis et autres boulons, dont au mieux il nous restera des surplus, au pire des manquants.

Alors qu’avec les recettes de SIMPLISSIME, les ingrédients vont de 2 à 6 maximum, et le « plan éclaté » de la recette est on ne peut plus simple pour l’œil et l’esprit.  Que ce soit dans le texte ou les photos, pas d’artifices : la vraie vie dans une vraie petite cuisine d’une vraie petite ménagère à qui on ne fait pas le coup de termes techniques pompeux pour résumer « peler l’ orange ». Aucune recette ne dépasse 8 lignes, en gros caractères qui plus est. simplissime-livre-recettes-blanquette

Et le must : les recettes nécessitent peu ou pas de vaisselle !  Que demander de plus ? Et bien d’avoir le choix ! Et le choix ce sont environ 200 recettes, traditionnelles ou plus originales, de l’apéro au dessert en passant par les plats et entrées.

Des exemples : Asperges rôties au jambon, bouillon repas sauce satay, Ratatouille froide à la menthe, potiron gratiné à la fourme d’Ambert, Gigot de 7 heures, Merguez aux tomates cerise, Magrets Bouillon repassautés à l’ananas, Cuisse de dinde à la fondue d’oignon, Cookies pistache cerise, fondants au Nutella, Feuilleté pomme-canelle… feuilleté simplissime
SIMPLISSIME, c’est vraiment le livre à avoir dans sa cuisine, même si on est très calé en ce domaine.. parce qu’en cas de démotivation je vous assure qu’il rebooste le tablier. Et aussi et surtout c’est le livre à offrir aux jeunes qui s’installent (perso, fait ==> bingo !), aux nuls en cuisine (perso, fait ==> bingo !), aux démotivés sans plus d’idées (perso, fait ==> carton plein !).

SIMPLISSIME de Jean-François Mallet, Hachette – 19,95 €. dans toutes les bonnes librairies et sur Amazon

SIMPLISSIME existe aussi avec des recettes light ! Le livre de cuisine light le + simple du monde, que je n’ai pas testé. 

Ci-dessous – à partir de  1’16 » – mon passage dans l’émission « C’est au Programme » (France 2), à propos de ce livre.

Jean-François Mallet, l’auteur,  est major de l’école supérieur de cuisine française                 « Ferrandi « . Il a exercé le métier de chef dans des grandes maison avant de se lancer dans son autre passion : la photographie. Grand reporter il s’est spécialisé dans la photographie culinaire et de voyage. Il parcourt aujourd’hui la planète pour prendre sur le vif les plats du monde entier et ceux qui les font.

Littérature jeunesse : « Un petit mensonge de rien du tout »

La chronique de Nathalie Riché – 12 juin :

« Le Mensonge » (dès 5 ans)

Petits et grands, on a tous un petit ou un gros mensonge qui traîne dans un coin de la tête et qu’on regrette… Catherine Grive et Frédérique Bertrand explorent le mécanisme du mensonge avec beaucoup d’acuité, sans nous culpabiliser, pour nous en libérer.

« Quand est-ce arrivé ?
Un jour comme les autres.
Dans un silence, les mots sont sortis tout seuls.
Le soir, en rentrant dans ma chambre, mon mensonge, il m’attendait. »

Cela nous est tous arrivé un jour. On ne sait pas pourquoi, des mots qu’on n’imaginait pas se sont invités, ont bousculé nos pensées, les ont muselées et d’un coup ont pris le pouvoir. Et c’est presque en étrangère que l’on s’est entendue prononcer des mots qu’on n’aurait jamais dû dire.

Voilà, c’est exactement ce qui arrive à cette brunette, un soir à table avec ses parents. Oups… c’est sorti tout seul. Et chose incroyable, c’est passé. Le dîner a continué et ni papa ni maman n’ont vu qu’un mensonge c’était glissé dans la conversation banale de tous les jours. Bah, pas grave alors ! Un petit mensonge de rien du tout… Même pas mal. Pas de quoi en faire une montagne finalement puisque tout le monde y a cru.

Oui mais… le temps du mensonge n’est pas celui qu’on croit.
Pas celui de l’instantané où il est sorti. Non, le vrai temps du mensonge c’est celui qui s’installe et qui tire en longueur. Un temps long qui vous ronge.

 

 

La suite de la chronique sur  l’Express.fr

Vivadia, la market-place des Seniors

VIVADIA

Galerie marchande pour seniors, à portée de clic

 

Ne vous est-il jamais arrivé d’errer sur internet pour trouver l’article de confort, d’audition, de santé, de kiné ou autre destiné à aider votre ou vos senior(s) ? Moi si, et je vous assure que dans ces cas là, j’ai l’impression d’être lancée dans la jungle, sans boussole, tournant en rond et faisant des kilomètres inutiles. « Mais ça c’était avant », comme dirait l’autre.  Car depuis quelque temps, je vais sur Vivadia, dont j’ai rencontré le co-fondateur, Mouhssine Jeroundi au dernier Salon des Seniors. Monsieur Jeroundi est diplômé en Master d’intelligence économique et en management de la connaissance, et ça sent dans la conception de Vivadia, énorme market-place,  qui a nécessité 5 ans de recherche et développement.

En surfant sur ce site, c’est comme si vous entriez dans une galerie marchande dédiée à nos aînés, abritant plus de 20 000 références d’une centaine de marques, et construite pour vous faciliter la vie.

Pour pousser l’image de la galerie marchande, tous les produits proposés seraient répartis par étages ou zones  :

. l’autonomie  vivadia-boutiques-logos

. l’audition

. l’optique

. le confort

. le médical

. la kiné

. la santé

 

 

 

Ce sont les 7 sites marchands de Vivadia, (Vivadia Médical, Vivadia Autonomie, Vivadia Audition, etc) regroupés sur la même plateforme, auxquels s’ajoutent 28 sites en co-branding, comme ceux de Doro, Geemarc, Invacare, Patterson, Dupont… Pas de panique tout est bien indiqué dès la page d’accueil !

 

Les plus de Vivadia :

. le plan de site facilite la navigation et rend le processus de recherche très facile.

. la quasi-totalité des produits est fabriquée en France pour être sûr de leur qualité. Le reste provient de 4 à 5 fournisseurs anglais ou allemands.

. les articles sont de qualité, et les descriptions et caractéristiques techniques claires et complètes. Les internautes peuvent laisser un avis après achat, bien pratique pour se forger une opinion avant son propre achat description judas vivadia

 

. le service client est disponible en semaine aux heures de bureau, ou sinon par mail.

. les livraisons se font partout en France et à l’international (GLS)

. le client bénéficie de 30 jours pour changer d’avis

Le slogan de Vivadia est « J’aime la vie », et moi je dis que des sites aussi complets et fluides, je les aime aussi.

http://www.vivadia.com/

Facebook de Vivadia
06560 Valbonne Sophia Antipolis France

Tel : +33 (0)4 92 95 18 36

en-tête-vivadia