Top

Juin – Profiter de l’instant présent

Tous les mois, retrouvez le dicton du mois développé par Florence Blanchard, coach de Chemin de vie et praticienne Reiki. Florence dispense son savoir et sa belle énergie  en région parisienne (et par Skype).
Le site de Florence

J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant – Jacques Prévert

Merci joli mois de Mai !…avec tes ponts à répétition tu es toujours un mois particulier rompant le rythme habituel de notre quotidien.  En tout cas pour ma part, tu as été riche en émotions… et je ne sais pas encore tout ce que cela va produire dans les semaines ou mois à venir mais peu importe l’essentiel étant de garder le cœur ouvert et une vigilante attention pour continuer

d’accueillir toute la magie de la vie !

J’ai aussi conscience que plus j’opère de changements intérieurs et plus je reçois de l’extérieur  d’heureuses propositions. Il y a la main de la providence c’est certain et il y a surtout ma perception des choses qui, de facto, évolue.  “Ma réalité”devient tout autre….

Par sa pensée, Jacques Prévert, nous invite à saisir le bonheur avant qu’il nous échappe. Encore faut-il être attentif et sensible à ce qui se présente à nous pour être prêt et en capacité de le reconnaître.  En effet, ses formes sont diverses et parfois imperceptibles à première vue.

Et c’est dans la clarté d’esprit, la lucidité, la pleine présence et la connaissance de soi et de ses besoins, l’amour et la confiance que nous pouvons l’entrevoir, le sentir et s’en offrir plus souvent. Et aussi dans la qualité de nos rapports à nous même et aux autres.

“Pourquoi attendre un événement malheureux pour prendre conscience du miracle de la vie qui s’opère chaque jour”.

Le lâcher prise est un des accès les plus directs au bonheur et à la joie. 

Faire confiance à la vie, aux personnes qui vous tendent une main, un regard, un sourire.  C’est déjà apporter de la confiance à l’intérieur de nos cœurs, nos âmes et notre mental pour ressentir ce qui est bon pour nous. Et ne plus écouter les conseils de ceux qui argumentent à partir de leur propres peurs, de leurs doutes, piégés dans un espace réduit de conscience où toute créativité est muselée.

Hier j’ai croisé une amie dans la rue et je lui demande si ça va. Elle me répond “ça va… de toute façon faut bien que ça aille on a pas le choix !”…Eh bien si ! on a toujours le choix : soit de résister et de se plaindre, soit d’agir dans le sens du courant de la vie traversant les cycles positifs et négatifs avec courage et entrain, confiance et persévérance. D’où l’intérêt de vivre pleinement le présent pour ne pas se charger de l’hier et du demain qui n’existent que dans  notre mental. 

Une petite anecdote pour imager ce que je viens de formuler et entrevoir quel cheminement interne cela demande: je suis partie en we à l’ascension alors que la SNCF faisait grève.  Pour autant, je ne me suis pas empêchée de partir.  Et pour en rajouter, pour la première fois de ma vie, je suis arrivée 2mn en retard et j’ai loupé mon train. En pleine période de grève c’était quand même un comble que mon train parte à l’heure !  

Retrouvez la suite de ce billet sur le site de Florence

(photo : Florence Blanchard)

Aucun commentaire

Poster un commentaire