Top

Focus sur le coaching

Qui n’a pas entendu parler de coaching au cours des derniers mois ?
Pour y voir un peu plus clair dans ce vaste domaine qui s’immisce dans toutes les sphères, de l’école au couple en passant par le bureau ou le sport, j’ai choisi d’interroger une professionnelle qui aborde pour nous le coaching en développement personnel.

Rencontre avec Philippine de Maistre, du cabinet PhM Coaching et Potentiels (Paris)

Philippine de Maistre Coach en développement personnel – Cabinet PhM

 

TTLB – C’est quoi le coaching ?

Difficile à définir, le mot de coaching ou de coach est utilisé à plusieurs sauces !

Je vais me contenter de donner ma vision du coaching et essayer de définir ce que je fais. => Je propose du coaching « classique », par exemple pour des problèmes de confiance en soi, de gestion du stress ou de gestion des émotions.

=> Et je propose des bilans de potentiels, qui permettent de découvrir ses potentiels forts (ses ressources), soit dans le cadre d’une orientation scolaire/professionnelle, soit dans le cadre d’un bilan de compétences

Avant tout, démarrer un coaching c’est ouvrir un espace, un temps où le coaché va se poser, et paradoxalement cet « espace de pause » va devenir un espace de changement. 

 

TTLB – Alors, avec un coach, on peut amorcer un changement ?

Oui, et même plus que de l’amorcer, le coaché va se mettre en Action.

Revenons au point de départ : une envie, un souhait de changer quelque chose dans sa vie. Un truc énerve, la personne n’arrive pas à réaliser quelque chose, elle a envie d’améliorer, de modifier un état.

De temps en temps une personne peut venir me voir parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas, mais elle ne sait pas vraiment pourquoi elle vient !

Mon travail est de bien comprendre la situation de la personne. Je suis complètement tournée vers elle, son monde, sa façon de percevoir les événements, les personnes de son entourage…

Ensuite j’analyse la demande pour aider la personne à définir son objectif et lui permettre d’amorcer le changement souhaité.

 

TTLB -Donnez-vous des conseils ?

Non ce n’est pas mon rôle, c’est la grande différence entre un consultant et un coach.
Le coach est là pour aider la personne à identifier ses propres ressources. C’est à partir de ses ressources que la personne se mettra en action. Je suis d’ailleurs toujours émerveillée par les solutions, les idées qui émergent.

Une solution farfelue « a priori » pour moi ne le sera pas du tout pour quelqu’un d’autre. D’où l’importance de ne surtout pas donner de conseils.

 

TTLB – Finalement vous travaillez l’atteinte d’un objectif…

Exactement.

Attention vous ne changerez pas les autres… sans doute le plus difficile à accepter. En revanche, en modifiant une façon de faire, en comprenant un ressenti par rapport à tel ou tel événement ou en prenant conscience d’une croyance liée à une éducation, une histoire personnelle … bref en prenant du recul par rapport la situation vécue, le changement pourra avoir lieu.

 

TTLB – Coach ou psy … ?

Tout dépend de ce que souhaite faire la personne en demande.

Si on veut être synthétique, le coach va travailler essentiellement sur le « Comment … je vais faire pour changer », ce qui ne l’empêche pas de comprendre « pourquoi la personne a vécu tel ou tel événement ? se comporte ainsi etc… ».

Encore une fois le coach est orienté sur l’Action.

 

TTLB – Les coachs sont nombreux, comment choisir et pourquoi vous choisir par  exemple ? Avez-vous des spécificités ?

Oui nous sommes nombreux à exercer. Plusieurs critères peuvent rentrer en ligne de compte, formation et parcours du coach, modalités (lieu, tarif, fréquence …). Dans tous les cas un contrat doit vous être proposé.

De mon côté, à partir d’un premier entretien, j’établis toujours une convention qui définit l’objet du coaching, les modalités pratiques du coaching, le nombre de séances prévues et les devoirs du coach et du coaché.

Pour que la relation avec ce dernier se passe bien, j’ai besoin de définir un cadre rassurant pour les deux parties.


TTLB – Je crois que vous faites aussi de l’orientation professionnelle ?

Oui, je me suis formée à la méthode Potentialis qui permet d’identifier les potentiels d’une personne en vue de l’aider à trouver une voie professionnelle.

Très adapté pour les jeunes à partir de 15-16 ans qui ne savent pas trop vers quelles études s’orienter, le bilan Potentialis est aussi utilisé dans le cadre d’un bilan de compétences pour des professionnels.

Avec cette méthode la personne identifie ses potentiels forts.
 

TTLB – Qu’est-ce qui vous fait le plus plaisir dans votre activité de coach ?

Ouvrir le champ des possibles. Permettre aux personnes que j’accompagne de se rendre compte qu’elles peuvent aller au-delà des limites qu’elles s’étaient fixées.

Redonner confiance à la personne, redonner du plaisir, de la joie dans sa vie quotidienne. C’est une grande joie pour moi. 

 

TTLB – Enfant, quel métier vous attirait ?

J’étais attirée par les métiers de la publicité, car une de mes sœurs travaillait en agence, et cela me faisait rêver. Plus maintenant !

TTLB – Avez-vous un adage, un mantra de prédilection ? 

Toute chose est possible si l’on y croit. Je le vérifie souvent en coaching, et pour moi aussi !

TTLB – Quel meilleur conseil professionnel vous a-t-on donné ?

« Don’t kill it, mend it ! » un prof de stratégie publicitaire d’HEC nous le disait souvent ! Autrement dit – ne dis pas non, ne critique pas sans apporter d’améliorations, de propositions.
La critique est aisée… mais il est plus constructif et plus difficile de proposer des solutions.

 

TTLB – Une astuce de maman pour gagner du temps à partager avec Top-Topic ?

J’utilise beaucoup internet pour rechercher des idées (Top-Topic bien sûr, Facebook…), des bons plans, surtout pour l’organisation des vacances de mes enfants, des activités extra scolaires….

Je ne me passerai pas de mon agenda Google ni de mon téléphone portable !

Mes applis préférées : Whatsapp quand le réseau 3G ne fonctionne pas – notamment en vacances, Facebook pour suivre l’actualité des uns et des autres (surtout les amis ou coachés qui lancent leur activité), Linkedin (pour la sélection faite par mes contacts d’articles intéressants), Ratp, Autolib bien sûr !

Je profite des temps de transport pour aller au travail pour régler tous les problèmes d’organisation de la famille, cela me libère du temps le soir pour jouer de la guitare ou profiter d’autres activités.

Je fais le marché des produits frais le dimanche auprès de producteurs – et limite au maximum mon temps en supermarchés – pas plus d’une heure par semaine ! Je préfère des produits simples mais bons, je n’achète plus de plats tout préparés mauvais pour la ligne et assez chers !

TTLB – Merci Philippine. Me voici plus éclairée en la matière, et j’espère que mes lecteurs en auront appris plus s’ils souhaitent faire appel aux services d’un coach pour leur développement personnel / professionnel, ou l’orientation de leur enfant.

 

Philippine de Maistre                  
PhM Coaching et Potentiels        

contact@phmcoachingetpotentiels.fr
26 rue Claude Lorrain – 75016 Paris
06 79 10 72 73

. Coach praticien senior et Technicien PNL – Ecole Française de Coaching – MHD Paris
. Opératrice Potentialis – Mm2i Lyon

. Master Management des Systèmes d’Information – IAE Paris
. Master en Communication – HEC Paris
. Maîtrise de Gestion – Université Paris Dauphine