Top

Emmanuelle Hubert, Commissaire-Priseur

Ce billet lance un nouveau volet de Top-Topic, « Focus sur… » dans lequel j’essaierai de mettre en lumière des métiers et/ou personnalités à découvrir ou à connaître mieux.
Aujourd’hui, il s’agit d’Emmanuelle Hubert, commissaire-priseur à Paris
Au delà de l’intérêt de son métier, je vous invite vivement à faire appel à elle si vous souhaitez avoir l’avis d’un professionnel sérieux pour estimer vos « trésors » (non, pas vos enfants !). 
Solaire et d’une approche très agréable, Emmanuelle est pédagogue et sait prendre son temps sans en faire perdre. 

Focus sur la profession de commissaire-priseur

A la fois juriste et historien d’art, le commissaire-priseur multiplie les casquettes et doit savoir avant tout repérer L’Objet, le Tableau, le Meuble ou le Bijou qui affolera les enchérisseurs lors de la vente.

Car qui dit commissaire-priseur, dit marteau et vente aux enchères : si je vous dis Christies, Sotheby’s, vous pensez salles des ventes prestigieuses, et œuvres d’art à plusieurs zéros ….

La vente aux enchères

Plus franco-français, l’hôtel des ventes de Drouot à Paris organise chaque jour plus d’une dizaine de ventes aux enchères en simultané. Chaque œuvre qui passe entre les mains d’un commissaire-priseur, est estimée, parfois expertisée par un spécialiste de l’œuvre ou de l’artiste, cataloguée et présentée lors d’une vente aux enchères pour le compte du vendeur. Le propriétaire de l’objet qui a demandé une estimation reste en effet propriétaire de son bien jusqu’à l’adjudication lors de la vente, en d’autres termes au tombé du marteau, le fameux « adjugé vendu »!

Le commissaire-priseur n’est donc jamais propriétaire des biens qu’il présente lors de ses ventes mais seulement « mandataire » de son vendeur, en quelque sorte intermédiaire entre ce dernier et l’acquéreur.

L’estimation  

Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à lui quand vous avez besoin de connaître la valeur d’un bijou, d’un tableau ou autre objet d’art, par simple curiosité ou réelle envie de vendre. L’estimation verbale que le commissaire-priseur vous donne est gratuite et ne vous engage à rien !

Emmanuelle Hubert

Emmanuelle Hubert - Commissaire-Priseur

Emmanuelle Hubert – Commissaire-Priseur

Pour en savoir un peu plus j’ai interrogé Emmanuelle Hubert, commissaire-priseur à Paris, et qui a ouvert depuis la rentrée un nouveau bureau avenue Mozart , pour la maison de ventes aux enchères Ader-Nordmann, située au coeur de Drouot. Ader est une maison de ventes aux enchères très dynamique qui organise plus de 70 ventes aux enchères par an à Drouot dans toutes sortes de spécialité : bijoux et argenterie, tableaux modernes et contemporains, Arts décoratif du XXeme siècle, mobilier et objets d’art, arts d’asie, photographies….

Chaque jour, Emmanuelle reçoit dans son bureau du 16ème arrondissement ses clients pour leur demande d’estimation et d’expertise, que ce soit dans le cadre d’une succesion ou seulement pour avoir une idée du tresor qu’ils détiennent peut-être chez eux !
Elle se déplace également sur rendez-vous pour effectuer un inventaire de l’ensemble des meubles et tableaux …

Entretien

TT : Emmanuelle, quel metier rêviez-vous d’exercer quand vous étiez enfant ?
EH : Chercheur d’or ! Non comme toute petite fille, je voulais être danseuse étoile, clown dans un cirque, trapèziste ou vétérinaire pour soigner les éléphants…

TT : Quel facteur vous a fait devenir CP ?
EH : A la fois les hasards des rencontres et bien sûr, ce serait mentir que de ne pas dire l’héritage familial ! Famille de juriste et d’artistes, j’ai, je pense, trouvé le bon compromis !

TT : Quel meilleur conseil professionnel vous a t on jamais donné ?
EH : Dans ce métier, faire toujours confiance à sa premiere impression sur un meuble, un objet etc…

TT : Quel conseil donneriez vous à qqun qui voudrait embraser la prof de CP ?
EH : La curiosité, une véritable passion pour les objets, et l’art en général

TT : Une anecdote ? Avez-vous déjà trouvé un véritable trésor lors d’un inventaire ?
EH : Chaque CP a eu ou aura au cours de sa carrière son lot d’anecdotes plus ou moins tragico-comiques : certains se sont même fait séquestrés par des personnes chez qui ils venaient dresser un inventaire dans le cadre d’une liquidation judiciaire…..
Tout n est pas toujours glamour et paillettes ! 
Un commissaire-priseur  de mon entourage a eu quant à lui la chance de découvrir des lingots d’or dans la maison qu’il inventoriait…. 

E. Hubert en pleine expertise

Il ne faut jamais se fier au prestige de l’adresse….dans un appartement de prime abord modeste, on peut encore découvrir des trésors insoupçonnés de leur propriétaire…
J’ai ainsi eu l’heureuse surprise de trouver un très beau tableau d’un artiste étranger de la scène parisienne des années 50 chez mon gardien d’immeuble !

TT : Une astuce de maman pour gagner du temps dans le quotidien boulot-maison-enfants ?
EH : Septembre est le bon moment pour repartir sur de bons rails ! Mais j’ai décidé non pas de gagner du temps… mais plutôt de tenter de gagner en moments de qualité : rien de tel que la mise au vert, sans forcément aller loin de Paris : le Pré-Catelan, le Parc de Saint-Cloud…. autant d’endroits proches de chez moi qui permettent de se ressourcer et se retrouver avant de repartir pour une nouvelle semaine.
Je rêverai de gagner du temps en faisant mes courses sur le net…. mais je n’y arrive pas…. Je suis vraiment has been pour ça ! Et puis cela permet à mon homme de mettre un peu la main à la pâte le week-end (sourire)

 

Ader – Bureau Paris 16 – 20 avenue Mozart – 75016 Paris – 06 52 01 09 49 / 01 78 91 00 56