Top

« Sois-toi même… », David Zaoui

David-Zaoui

Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris

Auteur : David Zaoui

Internet regorge de bonnes critiques pour ce deuxième livre de David Zaoui, mais ce n’est pas une raison pour ne pas en ajouter une ! J’étais un peu sceptique avant de le lire. « Encore un feel good book mâtiné de développement personnel » pensais-je.
Pas du tout. Il s’agit là d’une fiction joliment enlevée, qui certes fait appel / écho aux besoins de reconnaissance – amour – épanouissement que nous ressentons tous, mais il faut bien qu’un livre ait un sujet

Alfredo est artiste-peintre auto-proclamé looser. Il faut dire que ses toiles inspirées de la vie onirique d’animaux au mieux névrotiques, au pire barrés, ne fascinent pas les galeristes. Il traîne son spleen entre ses parents italo-juifs adorables et adorant, ses potes aux idées tranchées, son conseiller Pôle Emploi, dont le seul nom de Mr Bubard vous met sur la voie quant à ce qu’il faut en attendre. A cet entourage s’ajoute, en début de livre, Schmidt, le singe-capucin femelle qui s’occupait jusqu’à lors de la grand-mère de notre héros, et qu’Alfredo recueille pour lui éviter de finir en bouillon. Jusque là rien que du normal !

Je pourrais vous parler de l’influence (surprenante) de Schmidt sur le décollage de la carrière artistique d’Alfredo, des conquêtes féminines de ce dernier (pour la/sa bonne cause), du Sri-Lankais d’en-bas, d’un galeriste déprimé, de sages rabbins, d’un vernissage mondain, du reggae de Daisy, des pâtisseries à la pistache, etc. Toutes ces choses qui font que l’on passe avec plaisir de page en page sans s’ennuyer et en s’attachant aux uns et aux autres. Même à Bubard !

Mais je retiens surtout l’amour dans cette famille, la sagesse du père d’Alfredo, la malice de Schmidt, l’entièreté des amis.

Je pourrais développer sur le rattachement entre l’histoire et le titre, sonder les atermoiements d’Alfredo et l’influence de son cercle rapproché, mais d’autres l’ont déjà fait dans d’autres bonnes chroniques.

Non, je veux juste demander : A quand le film ?!! Et attendre le prochain livre de David Zaoui !

Jean-Claude Lattès – Janvier 2019 – 267 pages – 18€

Site de l’éditeur

Dans un autre style, ma chronique sur La Kippa bleue, roman de David Allouche,  où le père joue un rôle plus pesant